BRUXELLES

«Infréquentable», le Samusocial a soif de partenaires pour acheter 15.000 bouteilles d’eau

Il fait chaud. Les personnes qui vivent dans la rue en souffrent. Le Samusocial lance donc une campagne pour acheter 15.000 bouteilles d’eau. Celle-ci est nécessaire suite à la crise de confiance que subit l’institution.

Malgré la refonte de son fonctionnement, le Samusocial subit encore les retombées de la crise de confiance causée par les agissements de son ancien conseil d’administration. En défaut de partenaires, l’association lance mardi un appel aux dons pour acheter un minimum de 15.000 bouteilles d’eau, nécessaires au bon déroulement de son «plan canicule» pour les personnes sans abri.

L’image de la campagne montre un homme faisant la manche sous des flocons de neige dans les rues ensoleillées de Bruxelles. Il tient entre ses mains un bout de carton où il est écrit «N’attendez pas l’hiver pour vous préoccuper de nous».

La campagne cible en premier lieu les donateurs et entreprises privées, étant donné que le déficit de partenariats a un impact immédiat sur les actions de terrain du Samusocial. Par le passé, l’association récoltait aisément 15.000 à 20.000 bouteilles d’eau, distribuées par les équipes médico-sociales aux personnes sans domicile dans le cadre du plan canicule.

Un label éthique pour les récoltes de fonds

«Nous sommes redevenus fréquentables. Il est temps de nous refaire confiance», clame Christophe Thielens, porte-parole du Samusocial. L’ASBL est gérée depuis octobre dernier par de nouveaux administrateurs bénévoles issus de la société civile, parmi lesquels Stéphane Heymans, directeur opérationnel de Médecins du Monde, et Nic Van Craen, directeur général de la VUB (Vrije Universiteit Brussel). Ils visent à redresser l’association et à en faire un exemple de bonne gouvernance et de gestion transparente. Une double signature est désormais nécessaire sur tous les actes et la transparence des comptes et de l’affectation des dons a été établie.

«On est en démarche auprès de l’AERF (Association pour une Éthique dans les Récoltes de Fonds) pour bénéficier de son label», poursuit Christophe Thielens. «L’opportunité de communication que certaines entreprises voyaient en nous soutenant est devenue un risque et on voudrait que ce risque redevienne une opportunité.»

L’argent collecté dans le cadre de cette opération sera intégralement affecté à l’achat de bouteilles d’eau. Un bilan sera communiqué en fin de campagne.

 

+ EN PRATIQUE | L’appel aux dons est aussi ouvert aux particuliers. Des bouteilles d’eau neuves peuvent être déposées au centre Samusocial au 68-70 boulevard Poincaré, près de la gare du Midi. Les dons peuvent être effectués en ligne via le site du Samusocialou par virement sur le compte BE04 0000 0000 3131 avec la communication «Eau».