LIÈGE

Avions bruyants à Liège: le vent de secteur nord-est est une explication

Avions bruyants à Liège: le vent de secteur nord-est est une explication

Des habitants de Liège se plaignent depuis quelques semaines de nuisances sonores provoquées par les avions décollant de Bierset. ÉdA – Jacques Duchateau

Des Liégeois se plaignent depuis quelques semaines de nuisances sonores nocturnes dues aux avions. Du côté de la Sowaer, qui a répondu à une interpellation de Willy Demeyer, on explique le phénomène par la fréquence des vents de secteur nord-est.

Des nuisances sonores importantes et de plus en plus fréquentes, dues aux avions décollant de Bierset et volant à proximité de la ville de Liège. Tel est le ressenti d’habitants de la Cité ardente qui, depuis quelques semaines, expriment une inquiétude à ce propos.

Le conseiller communal d’opposition François Schreuer (Vega) s’en est inquiété auprès du bourgmestre de Liège Willy Demeyer (PS), qui a lui-même interpellé la Sowaer (la Société wallonne des aéroports) à deux reprises. Un premier courrier datant du début du mois demandait des explications. Une seconde missive, envoyée ce jeudi, se voulait plus insistante. «[…] Je souhaiterais que vous m’expliquiez dans les meilleurs délais les raisons techniques qui expliquent ce changement de route» des avions, écrivait-il au président de la Sowaer, Luc Vuylsteke.

Une question de perception

Dans notre article paru ce jeudi, le responsable de la communication de Liège Airport estimait que les nuisances pouvaient notamment s’expliquer par un phénomène de perception dû à la saison estivale. Lorsque les gens dorment avec les fenêtres ouvertes et passent davantage de temps à l’extérieur, ils entendent sans doute des avions qu’ils remarquent à peine le reste de l’année.

Mais le président de la Sowaer, qui a répondu dès ce jeudi à la lettre envoyée plus tôt dans la journée par Willy Demeyer, fournit une autre forme d’explication, plus technique. Le bourgmestre de Liège a partagé la missive sur les réseaux sociaux.

Des raisons techniques également

Les avions décollent et atterrissent toujours face au vent, explique-t-on à la Sowaer. Dans la majorité des cas, à Bierset, cela implique que les décollages s’effectuent en utilisant la piste 22, donc en direction du sud-ouest, vers Saint-Georges-sur-Meuse. «Cette procédure habituelle est peu perçue depuis la ville de Liège», précise Luc Vuylsteke.

Par contre, en cas de vents de nord-est, les décollages s’effectuent sur la piste 04, en direction de Fexhe-Slins «et en effectuant généralement un virage vers le nord», survolant donc la Hesbaye. De façon plus rare, il peut arriver que les avions bifurquent plutôt vers l’est ou le sud-est, donc à proximité de Liège et de son agglomération.

«

C’est probablement l’utilisation de cette procédure, plus récurrente ces deux derniers mois et plus perceptible depuis l’agglomération liégeoise, qui est à l’origine des interpellations des riverains.

»

«Il est à noter que depuis le mois de mai, la piste 04 a été utilisée de manière plus récurrente suite aux vents récurrents de secteur nord-est, écrit encore le président de la Sowaer. C’est probablement l’utilisation de cette procédure, plus récurrente ces deux derniers mois et plus perceptible depuis l’agglomération liégeoise, qui est à l’origine des interpellations des riverains.»

Quoi qu’il en soit, les trajectoires empruntées par les avions, si elles sortent des clous, sont analysées a posteriori par Belgocontrol. La norme en vigueur préconise en tout cas le survol de zones préétablies, où des mesures d’accompagnement ont été mises en place (concernant l’isolation des bâtiments par exemple). Le survol des zones fortement peuplées n’est pas privilégié et reste de l’ordre de l’exception.

Une réunion est prévue prochainement entre la Sowaer, la Ville de Liège et des habitants qui souhaiteraient s’enquérir de l’évolution de la problématique.