EMPLOI

Métiers en pénurie en Wallonie: la prime de 350 euros accessible dès le 1er septembre

Métiers en pénurie en Wallonie: la prime de 350 euros accessible dès le 1er septembre

- BELGAIMAGE

L’incitant financier de 350 euros accordé à tout demandeur d’emploi qui réussira une formation dans un métier en pénurie entrera en vigueur le 1er septembre prochain, a annoncé jeudi le ministre de l’Emploi Pierre-Yves Jeholet à l’issue d’une réunion du gouvernement wallon.

Cette mesure est l’une de celles que l’exécutif MR-cdH a adoptées définitivement ce jeudi pour aider à résoudre l’inadéquation entre les compétences requises par les entreprises et celles acquises par les demandeurs d’emploi.

Près de 190.000 demandeurs d’emploi et un nombre croissant d’entreprises éprouvent des difficultés à recruter des travailleurs pour répondre à leurs besoins, selon M. Jeholet (MR). Il cite l’Union wallonne des Entreprises (UWE), selon laquelle 31.329 emplois vacants ont été recensés en Wallonie au 3e trimestre 2017, ce qui représente une augmentation de 53% en un an.

Selon les chiffres du Forem, près de la moitié (45,74%) des demandeurs d’emploi n’ont pas obtenu de diplôme de l’enseignement secondaire supérieur, alors qu’un demandeur d’emploi qualifié a deux fois plus de chance de trouver du travail qu’un non qualifié, souligne le ministre.

Pour rapprocher la formation des réalités de l’entreprise, le gouvernement réforme le Plan Formation Insertion (PFI), qui permet aux demandeurs d’emploi d’acquérir des compétences avec un contrat à la clé et aux entreprises de former leurs futurs travailleurs en fonction de leurs besoins.

«Cette mesure est sous-utilisée par les entreprises en raison notamment de contraintes administratives, alors même que les taux d’insertion (97,8% à 12 mois et 98,2% à 18 mois) démontrent une insertion durable dans l’emploi», affirme le ministre. Il introduit dès lors un dispositif «plus simple, plus flexible et davantage en adéquation avec les réalités des entreprises». L’entrée en vigueur est prévue pour début 2019.

L’incitant financier de 350 euros à la formation aux métiers en pénurie pourra en outre être accordé dès le 1er septembre prochain à tout demandeur d’emploi qui réussira une formation dans un métier en pénurie. Au-delà de cet incitant, le demandeur d’emploi bénéficiera d’un coaching pour se préparer à l’entretien d’embauche qui lui sera garanti à l’issue de sa formation.

«Dans la mesure où la nouvelle liste des métiers en pénurie vient d’être publiée par le Forem, les demandeurs d’emploi ne doivent plus perdre une minute pour s’inscrire dans une formation menant à l’un de ces métiers», souligne M. Jeholet.

Enfin, le gouvernement fait entrer immédiatement en vigueur un dispositif nommé «coup de poing pénuries». Cette action vise à agir de manière rapide et ciblée sur des pénuries particulièrement fortes rencontrées par des entreprises, qu’elles soient grandes ou petites.

Dès qu’une entreprise ou plusieurs entreprises cherchent au minimum huit travailleurs pour la même fonction, elles peuvent introduire une demande au Forem. Celui-ci leur proposera un programme sur-mesure: sélection conjointe des candidats et plan de formation flexible. A l’issue de la formation, l’engagement d’au moins 80% des demandeurs d’emploi ayant réussi leur formation est garanti.