article abonné offert

RENCONTRE

De l’art de se protéger du vent

De l’art de se protéger du vent

Au cœur du peloton, la résistance à l’air est 20 fois moins grande que pour un échappé isolé. AFP

Thierry Marchal, ingénieur de formation, nous explique, grâce à une énorme simulation, qu’un pro sur le Tour peut rouler comme un cyclotouriste.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 37 des 550 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?