Le conseil communal de Grez-Doiceau a refusé la suppression du sentier 40 comme le souhaitait une riveraine. C’est le troisième sentier qui a ainsi été «sauvé» par les autorités, pour le plus grand plaisir des personnes qui se soucient de leur maintien.