FOOTBALL - MONDIAL 2018

«L’émotion nous fait parfois dire des choses injustes»: Rodrigo Beenkens s’excuse pour ses critiques envers Roberto Martinez

«L’émotion nous fait parfois dire des choses injustes»: Rodrigo Beenkens s’excuse pour ses critiques envers Roberto Martinez

- Archives Photo News

De son propre aveu, le commentateur de la RTBF s’est montré excessif dans ses propos lors du match complètement fou entre la Belgique et le Japon en huitièmes de finale de la Coupe du monde. À tel point qu’il a tenu à présenter ses excuses.

Il a de nouveau fait vibrer les téléspectateurs de la RTBF. Plus encore, cette fois, il a peut-être vibré davantage qu’eux. Rodrigo Beenkens s’est enthousiasmé en bien comme en mal lors de cette rencontre qui a vu les Diables rouges être menés 0-2 avant de finalement s’imposer 3-2 dans les dernières secondes.

Lorsque les Japonais ont pris l’avance, son ton est monté. Un peu trop. Surtout après qu’ils aient doublé la mise. «Mais regardez: que fait Martinez? Il ne bronche pas. C’est son adjoint Graeme Jones qui doit donner les consignes», s’est-il notamment offusqué.

Le flegme tout britannique de l’ancien entraîneur d’Everton a finalement porté ses fruits. Et une fois l’adrénaline du match dissipée, une quinzaine de minutes après le coup de sifflet final, Beenkens a pris soin de présenter ses excuses au sélectionneur des Diables «qui a su rester calme (lui)» et de saluer ses choix gagnants. «L’émotion nous fait parfois dire des choses injustes. Elle ne justifie rien, sorry. Respect», a tweeté le journaliste de la RTBF.