article abonné offert

Les paradoxes de l'été

«En vacances, l’humain n’est plus un cerveau mais un estomac et un sexe»

«En vacances, l’humain n’est plus un cerveau mais un estomac et un sexe»

« Le vacancier normal n’est plus un citoyen normal. Il se met en “ vacance ”. “ Vacance ” qui veut dire libre », explique le sociologue Claude Javeau. Fotolia

Pour le sociologue Claude Javeau, le vacancier normal n'est plus un citoyen normal. Il se met en "vacance". Libre de ses principes, de tout. Ce qui fait naître parfois certains paradoxes.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 26 des 956 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos