article abonné offert

CHIMAY

Quand l’art devient source d’intégration

Quand l’art devient source d’intégration

De gauche à droite, Valérie Brison, Marianne Manise, Isabelle de Wée et Mathilde Durvaux ont travaillé de concert dans ce concert. ÉdA – 40418430022

Les enseignantes du niveau fondamental de l’institut Ste Chrétienne ont utilisé l’art abstrait comme vecteur socialisant.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 338 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos