Ottignies Louvain-la-Neuve met en place la structure d'un "Community land Trust"

Le conseil communal d'Ottignies Louvain-la-Neuve s'est prononcé mardi soir sur la création d'une fondation "CLT - OLLN", qui est en réalité une structure permettant de mettre sur pied un "Community land Trust". Ce mécanisme permet l'accession à la propriété à des conditions plus favorables que le prix du marché: propriétaire du terrain sur lequel est construit un immeuble, la Fondation cède ce terrain à titre presque gratuit sous forme d'une emphytéose ou d'un droit de superficie. Lors de la revente, elle contrôle le prix et peut prélever une partie de la plus-value pour pérenniser le système.

Le bourgmestre Jean-Luc Roland a expliqué aux élus mardi soir que le Community land Trust, prévu dans le programme stratégique de la majorité Ecolo-PS-cdH, était une pièce de plus dans la politique du logement d'Ottignies Louvain-la-Neuve. L'idée est de cibler les familles avec de jeunes enfants qui disposent de revenus moyens, et les personnes en début de carrière dont les revenus sont supérieurs aux seuils définis pour pouvoir bénéficier d'un logement social mais qui n'ont pas accès au logement sur le territoire communal vu les prix du marché.

Il s'agit aussi d'éviter un effet pervers du système de logement social acquisitif: une fois que s'est écoulé le délai au terme duquel les bénéficiaires peuvent revendre le bien acquis à des conditions préférentielles, les propriétaires revendent en empochant d'importantes plus values et les acquéreurs suivants ne bénéficient plus des mêmes avantages.

L'opposition OLLN 2.0 a choisi l'abstention, se demandant notamment pourquoi la ville optait pour un système nouveau alors que celui mis en place par l'agence de promotion immobilière provinciale (APIBW) semble fonctionner pour améliorer l'accès au logement pour les jeunes. La minorité doute également que le Community land Trust intéresse beaucoup de candidats, puisque ceux qui investissent n'obtiendront ensuite que des plus-values très limitées.