ELLEZELLES

Des moyens colossaux déployés pour retrouver un blessé

Des moyens colossaux déployés pour retrouver un blessé

L’hélicoptère n’a finalement pas dû intervenir: le blessé est sorti par lui-même de sa voiture pour demander de l’aide. ÉdA – Jacques Duchateau

Blessé dans un accident, il a attendu près de 2 h avant d’être secouru. Ce n’est pas faute d’avoir mis en place les moyens nécessaires pour le retrouver.

Il est 4 h 13 lorsqu’un homme téléphone aux services de secours pour les prévenir qu’il a été victime d’un accident et qu’il est coincé dans son véhicule en contrebas de la route. Il ne sait malheureusement pas exactement où il se trouve. Il évoque le hameau de Guinaumont à Ellezelles.

Un double départ est alors enclenché (Renaix et Lessines). Deux ambulances, deux véhicules de désincarcération et deux véhicules de balisage se mettent en route. Ne trouvant pas le lieu de l’accident, les pompiers tentent de rappeler la victime, mais sans succès. Ils tombent directement sur la boîte vocale. Il est déjà 4 h 50.

Les tentatives de localisation via la Police en collaboration avec Proximus ne donnent pas plus de résultats.

Vers 5 heures, les services de secours et les forces de police se donnent rendez-vous sur la place de La Hamaide afin de prendre une décision. À cette heure, on ignore encore si quelqu’un est réellement blessé ou si le coup de fil émane d’un petit plaisantin qui aurait éteint son téléphone portable dans la foulée.

L’officier de garde ne veut prendre aucun risque et relance les recherches. Il demande même l’appui de l’hélicoptère de la police, mais celui-ci ne sera finalement pas nécessaire. Entre-temps, le jeune homme blessé a réussi à s’extirper de l’habitacle de sa voiture et a pu rejoindre la route. Une personne qui passait par là a ainsi pu prévenir les secours.

C’est donc finalement à 6 h 05 que le blessé est pris en charge. Sa voiture est sur le toit, très abîmée, à plus de 5 mètres en contrebas de la N57 (Paradis). Il n’avait plus de batterie sur son GSM et on ne pouvait apercevoir l’accident depuis la route principale. Le conducteur est seul en cause. La victime, qui revenait de son service dans l’Horeca, était consciente. Âgé de 25 ans, le conducteur a été emmené en milieu hospitalier par l’ambulance des pompiers de Renaix. Il souffre de diverses fractures.