Kolela intègre le Top 10 mondial

Steve Kolela au sommet. Eda

Le Tinlotois a tutoyé encore un peu plus les sommets avec cette 10e place aux derniers championnats du monde. Top.

On vous en parlait il y a quelques semaines: Steve Kolela est une belle promesse du karting mondial. Promesse façon de parler puisque ce Tinlotois de 27 ans a déjà signé quelques belles performances, s’offrant notamment une belle 12e place mondiale en France aux championnats du monde il y a quelques mois. Lui qui, pourtant, a démarré dans la discipline fort tard.

Il y a une poignée de jours, Steve a fait mieux encore à l’occasion de nouveaux championnats du monde de Lignano, en Italie. Il a carrément décroché la 10e place mondiale face à une lourde concurrence. «Je suis évidemment super content même si c’était mon objectif à la base, narre le gaillard. J’avais tout prévu en débarquant sur place une semaine avant le début de l’épreuve. D’abord, je me suis pris des vacances, ce qui ne m’était plus arrivé depuis longtemps, puis je suis allé en repérage quelques jours avant sur le circuit prévu. Il y a une course amicale et j’ai pu ainsi me tester pour de vrai. Il y avait déjà pas mal de pilotes que j’allais retrouver quelques jours plus tard et j’ai fini 5 sur 34.»

De bon augure donc avant les choses sérieuses. «Pendant cette préparation, j’ai vraiment analysé le circuit comme je le fais toujours et préparé ça avec le plus grand sérieux en prenant un maximum de repères, confie Steve. Cela me permet de m’adapter très vite à une piste que je ne connais pas. Je m’étais aussi bien préparé physiquement avec ces joggings de 40 km auquel je me suis adonné ces dernières semaines… »

Dans un mouchoir…

Une tactique qui a payé en Italie. Steve a d’abord dû se sortir des qualifications avant de prendre part à la course avec les meilleurs. «Au total, je finis 4e de l’épreuve initiale, ce qui m’a donné accès à la grande course, dit-il. Pour cette course finale, on remet les compteurs à zéro. La concurrence est terrible et ça se joue dans un mouchoir de poche. Mais au final, je m’en suis bien tiré avec cette 10e place, laissant les Qataris derrière moi, notamment.»

Les conditions n’étaient pourtant pas faciles pour le Tinlotois qui, comme l’exige la discipline, a dû faire avec le tirage au sort pour désigner sa machine. «On ne peut en fait pas amener son propre matériel, dit-il. On tire son kart au sort juste avant l’épreuve. Du coup, si on tombe sur une bonne machine, ça va. Moi, cette fois, on va dire que c’était moyen. D’autres ont eu moins de chance que moi. J’ai fait le maximum de toute façon… »

Prochain rendez-vous pour Steve: d’autres championnats du monde dans une autre fédération en Pologne cette fois en salle avec une concurrence qu’on annonce plus forte encore. «Mais je vais faire le maximum» promet Steve, une étoile qui n’a pas fini de briller dans le monde du karting.