MOBILITÉ

Vous ne semblez pas convaincus par l’utilité des radars tronçon

Vous ne semblez pas convaincus par l’utilité des radars tronçon

Le VAB a demandé l’avis de 2.000 Belges sur les radars tronçon. Il en ressort que presque 1 automobiliste wallon sur 2 (46%) trouve judicieuse l’installation de radars tronçon sur les autoroutes. Reporters

Les automobilistes wallons sont beaucoup moins convaincus de l’impact positif des radars tronçon que les Flamands. C’est ce qui ressort du baromètre de mobilité du VAB.

Les automobilistes wallons sont beaucoup moins convaincus de l’impact positif des radars tronçon sur la sécurité routière que les Flamands, selon le baromètre de mobilité publié dimanche par l’organisation flamande pour le trafic, VAB. Ainsi, seulement 49% des automobilistes wallons trouvent qu’il s’agit d’une bonne façon d’exercer des contrôles de vitesse, contre 75% des Flamands.

Dans son baromètre de la mobilité, la VAB a demandé l’avis de 2.000 Belges sur les radars tronçon. Il en ressort que presque 1 automobiliste wallon sur 2 (46%) trouve judicieuse l’installation de radars tronçon sur les autoroutes. Les Flamands sont nettement plus favorables aux radars tronçon avec 75%.

Selon 4 automobilistes wallons sur 10 (39%), les radars tronçon n’ont pas seulement un impact positif sur la sécurité routière, mais aussi sur la fluidité du trafic: selon eux, la circulation est plus homogène et par conséquent moins sujette aux d’embouteillages. Du côté de la Flandre, 55% des chauffeurs soulignent un impact positif sur la fluidité du trafic.

Un automobiliste wallon sur trois se dit convaincu de l’effet positif des radars tronçon sur les routes locales: 35% trouvent leur installation judicieuse. Et ils sont 30% à penser qu’ils favorisent aussi la sécurité des cyclistes, selon l’enquête de la VAB.

Deux fois moins d’accidents graves dans les zones équipées d’un radar tronçon

Aux endroits où un radar tronçon a été installé, on constate une diminution de plus de 50% des accidents graves, indique l’Institut Vias dans une étude publiée dimanche.

Les radars tronçons sont plus efficaces que les radars fixes, ajoute l’ex-IBSR. Ainsi, les radars automatiques permettent de réduire le nombre d’accidents avec blessés ou tués de 20%. Les radars tronçons, eux, permettent une réduction de 30% des accidents et de 56% du nombre d’accidents graves.

La différence d’efficacité entre les radars tronçons et fixes est liée aux effets sur le comportement des conducteurs, explique Vias. Aux endroits où des caméras automatiques sont installées, la vitesse moyenne a baissé de 4 km/h, essentiellement à la hauteur de ces radars.

Les radars tronçons permettent d’éviter le phénomène du freinage au niveau du radar. Ainsi, sur le radar tronçon de 7 km installé sur l’autoroute E40 Bruxelles-Ostende entre Wetteren et Erpe-Mere, la vitesse moyenne a baissé de 5 km/h par rapport à la période avant l’installation de ce radar. Le nombre d’infractions a diminué de 71% et le nombre d’infractions graves de 85%. La vitesse moyenne et le nombre d’infractions ont également baissé en amont et en aval du radar, constate l’institut.

Depuis avril, l’institut Vias effectue l’homologation technique finale des radars tronçons.