TOURNAI/ANDENNE

Le futur pont des Trous se taille dans la carrière de Gore, à Andenne

Les pierres utilisées pour la reconstruction du pont des Trous seront extraites d’une carrière du SPW située dans l’entité d’Andenne. Un nouveau bâtiment a été spécialement construit pour abriter des machines de découpe spéciales.

Propriété du Service Public de Wallonie depuis 1923, la carrière de Gore, ouverte dès le XIXe siècle est située à Sclayn dans l’entité d’Andenne; elle fournit, à la demande, les pierres calcaires nécessaires pour tous les chantiers que le SPW engage. Cette carrière de la DGO2 reste la seule qui exploite et transforme la roche, de la falaise à la pierre de taille et fournit un matériau de qualité exceptionnelle.

Elle est régulièrement mise à contribution pour les projets les plus complexes tant en nouvelle construction qu’en rénovation de bâtiments classés. Pas moins de 75% de sa production est réservée à la Direction générale opérationnelle de la Mobilité et des Voies Hydrauliques ainsi qu’à la Direction générale opérationnelle des Routes et des Bâtiments du Service public de Wallonie. Cela, notamment, dans le cadre de l’aménagement des abords des cours d’eau et des sites publics (bordures, bancs, garde-corps, socles de statues, stèles commémoratives).

On ne sera dès lors pas étonné d’apprendre que la carrière de Gore s’est engagée à produire les pierres pour la construction du nouveau pont des Trous; le SPW a investi, pour la circonstance, dans un bâtiment tout neuf de 180 m2 abritant deux nouvelles machines de découpe de grande précision à commande numérique. Il s’agit d’une machine à scier de très grande dimension (un disque de 2 mètres de diamètre), qui pourra préparer les blocs de pierres bruts. La seconde machine est une débiteuse très précise «6 axes» qui transformera ces blocs en pierres spécifiques pour le Pont des Trous. Chaque élément étant différent, une extrême précision est requise.

La carrière emploie une vingtaine d’ouvriers (mineurs, foreurs, tailleurs de pierre) et employés, et extrait environ 3000 m3 de pierres calcaire V2b; un tir de mine est effectué en moyenne tous les quinze jours.

Pour rappel, l’investissement engagé pour le chantier du pont des Trous voisine les 700 000€.