TOURNAI

Une rare fortification du 13e siècle mise au jour à Tournai

Une rare fortification du 13e siècle mise au jour à Tournai

La portion de fortification mise au jour est remarquablement préservée. ÉdA – 40413258926

Une portion bien conservée de la seconde enceinte de Tournai a été mise au jour sur le chantier de démolition des anciens établissements Goossens.Elle sera préservée car elle est unique en son genre...

Les archéologues de l’Agence Wallonne pour le Patrimoine (AWaP) du SPW, s’emploient actuellement à étudier un important pan de muraille mis au jour sur le chantier de démolition des anciens établissements Goossens, du côté de l’avenue Bozière.

Là où un hôtel de 66 chambres (le «Art Troc Hôtel»), jouxtant une galerie d’échange d’œuvres d’art, verra prochainement le jour.

«Cette découverte peut être qualifiée d’exceptionnelle, explique Dolorés Ingel, archéologue à l’AWaP, car si l’on soupçonnait l’existence de ce type d’ouvrage ici à Tournai, c’est la première fois que l’on en met un au jour et en plus dans un très bel état de conservation. Il s’agit ici d’une partie de la seconde enceinte de la ville datant du XIIIe/XIVe…»

C’est une construction sur arcades dotée d’un passage transversal sous forme d’un système à gaine que l’on peut encore parfaitement visualiser sur le terrain, notamment grâce à la présence des arches sous lesquelles passaient jadis les soldats. On retrouve ce type de construction généralement dans les châteaux; dans les fortifications urbaines, c’est plutôt rare.

On voit également très bien la présence de niches dotées d’archères qui donnaient sur les douves à l’extérieur des remparts (soit vers les boulevards actuels).

On peut également observer que ces fortifications ont été renforcées plus tardivement et cela, notamment parce qu’elles étaient sujettes à des éboulements. Sur base de recherches documentaires effectuées sur la seconde enceinte par les archéologues, ceux-ci savent avec certitude qu’un effondrement s’est produit dans le secteur en 1667. La plupart des renforts que l’on peut observer sur le site (comme le remplissage des arcades au moyen de pierres, par exemple) ont été réalisés à l’époque de Vauban.

Du côté du bureau d’architecture Meunier-Westrade qui a conçu les plan du futur hôtel, l’on nous a garanti que la fortification serait préservée et devrait s’intégrer dans la salle du sous-sol qui pourrait devenir un salon de wellness. Le chantier de construction proprement dit devrait débuter dès après les congés du bâtiment.