Messancy

Pronostic vital engagé pour l'homme qui menaçait de faire exploser sa maison à Longeau

Pronostic vital engagé pour l'homme qui menaçait de faire exploser sa maison à Longeau

La rue Schmit à Longeau a été bouclée. EdA

Ce mercredi matin, une dispute de couple a dégénéré à Longeau (Messancy). Un témoin a aperçu des explosifs autour de la ceinture de l’homme. Tout est rentré dans l’ordre vers midi.

Ce mercredi matin, le village de Longeau a été plongé dans un fait divers particulier, qui a provoqué la fermeture d’une rue et l’évacuation de plusieurs maisons ainsi que d’une septantaine d’écoliers.

Le Parquet a retracé les événements de la journée : tôt ce matin un homme de 38 ans, habitant Longeau (Messancy) et père de trois enfants, a avalé un produit corrosif. Vers 8h15, alors que sa femme venait de conduire les enfants à l’école, non loin de leur domicile l’homme a embouti la voiture de son ex-épouse. Il l’a ensuite empoignée avant de l’agresser en lui portant plusieurs coups avec une hache. Sur le chemin, un témoin a alors aperçu que l’homme portait une ceinture aux apparences d’explosifs.

Le mari, toujours en contraignant sa femme, s’est alors barricadé dans leur maison. Des équipes de la zone de police Sud-Luxembourg sont parvenues à interpeller le forcené. Mais devant un risque de présence d’autres explosifs dans la maison, il a été décidé de fermer la rue Schmit et d’évacuer les maisons ainsi que l’école primaire avoisinante. Une septantaine d’écoliers ont ainsi été transportés en bus au complexe sportif de Messancy.

Quant à l’épouse du forcené, elle a été transférée en ambulance à la clinique d’Arlon. Ses jours ne sont cependant pas en danger.

Les pompiers et ambulanciers d’Aubange et d’Arlon ainsi que la police judiciaire fédérale sont également intervenus sur place. Appel a aussi été fait au service de déminage, mais il s’est finalement avéré que la maison ne contenait pas d’explosif. Et que la ceinture en question était « non opérationnelle ».

Peu après midi, le dispositif d’urgence a été levé et la rue rouverte.

Quant à l’homme, privé de liberté et inculpé pour tentative d’assassinat, il s’est plaint de vives douleurs et a été transporté à l’hôpital. Son pronostic vital était engagé.