On entend souvent dire que le scoutisme est «une école de la vie». Ce n’est assurément pas Corinne Massart, cheffe de l’unité scout de Boncelles, qui dira le contraire.

L’entraide, l’esprit d’équipe, la débrouillardise, le partage sont en effet quelques-unes des valeurs prônées par le scoutisme et qui sont défendues au sein de cette unité appartenant à la Fédération des scouts Baden-Powell (fondateur du mouvement scout) de Belgique. Les enfants y sont accueillis dès 6 ans, âge auquel on considère qu’ils sont capables de se débrouiller, et sont répartis par catégories jusqu’à 18 ans. Il y a donc les baladins (6-8 ans), les louveteaux (8-12 ans), les éclaireurs (12-16 ans) et les pionniers (16-18 ans). Ainsi, à quelques exceptions près, les activités sont organisées par section afin de mieux les cibler selon les âges. Et quand on a vraiment le scoutisme dans la peau, il n’est pas rare de voir des jeunes ayant atteint l’âge de quitter les pionniers devenir animateur. «Sur la vingtaine d’éclaireurs qui monteront chez les pionniers, il y en a huit qui ont réalisé tout leur parcours », souligne la cheffe d’unité. Celle-ci compte une petite centaine d’enfants et adolescents. «C’est une unité mixte, familiale où tout le monde se connaît et nous souhaitons que cela reste ainsi », ajoute-t-elle. Les jeunes scouts sont encadrés par des animateurs «formés par la fédération et disposant du brevet reconnu par la Région wallonne ». Tous se réunissent le samedi après-midi et, une fois par mois, une sortie est organisée toute la journée. «Cela permet de prévoir de plus grands jeux où d’aller un peu plus loin ». Sont également planifiés l’un ou l’autre week-end de sortie, comme celui qui rassemble toute l’unité et au cours duquel ceux et celles ayant atteint la limite d’âge changent de section. Envie de rejoindre les scouts?

0471 56 27 06