Lorsqu’il a créé l’ensemble vocal Cantando, qui signifie en chantant, Sébastien Willems voulait créer un répertoire à quatre voix classiques, soprano et alto pour les dames, ténor et basse pour les messieurs: «Je me suis vit rendu compte qu’avec le peu d’hommes que nous avions, ce n’était pas possible.

J’ai dû me rabattre sur un répertoire à trois voix mixtes, les hommes chantent tous ensemble». La chorale est d’ailleurs toujours aujourd’hui en recherche de voix d’hommes: «Plutôt des voix médianes, des voix de baryton entre basse et ténor. Nous recherchons deux choristes masculins supplémentaires, si possible un peu aguerris, avec de bonnes voix. Si l’on excepte cette recherche spécifique, notre groupe est ouvert à toutes et à tous. IL n’y a pas de pré-requis», lance Sébastien Willems. Le répertoire se compose de musique savante essentiellement du Moyen Âge à nos jours, et, d’autre part, de chansons populaires francophones dans des aménagements à trois voix mixtes: «Nous ne sommes pas une chorale d’église même s’il nous arrive souvent de donner des concerts dans les églises», poursuit Sébastien Willems qui est détenteur d’une licence en musique pour la direction chorale, obtenue au Conservatoire de Mons. C’est en septembre 2002 qu’il a créé l’ensemble vocal Cantando: «J’ai voulu le créer parce qu’en dehors des paroisses, il n’y avait que la chorale «Les Chorwetis» sur la commune de Chaumont-Gistoux. Les répétitions se déroulent tous les jeudis soirs, de 20 h 15 à 22 h 15, à l’ancienne école de Gistoux. L’ensemble vocal se produit à raison d’une moyenne de deux concerts par an: «Nous nous produisons essentiellement dans la région, aussi sur Bruxelles et à Wezembeek où j’ai dirigé à Wezembeek».