article abonné offert

Nicolas Lanthier: «C’est une maladie silencieuse»

Nicolas Lanthier: «C’est une maladie silencieuse»

Une perte de poids de 5% à 10% suffirait à faire régresser la NASH et à réduire la fibrose chez des patients peu gravement atteints. Ljupco Smokovski – stock.adobe.com

Nicolas Lanthier est chef de clinique (UCL Saint-Luc). Hépatologue, il donnera ce mardi à 12 h 30 dans la salle de La Verrière des cliniques universitaires (av.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 33 des 260 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos