BELGIQUE

Le réacteur nucléaire de Doel 4 a redémarré plus tôt que prévu

Le réacteur nucléaire de Doel 4 a redémarré plus tôt que prévu

- BELGA

Le réacteur nucléaire de Doel 4, à l’arrêt depuis samedi soir, a redémarré lundi vers 09h30, plus tôt que prévu.

Le redémarrage était initialement prévu lundi vers 23h00. La cause de l’arrêt de Doel 4 réside dans un défaut de contrôle de la puissance de la turbine à vapeur dans la partie non-nucléaire de la centrale. La cause de l’arrêt de Doel 4 réside dans un défaut de contrôle de la puissance de la turbine à vapeur dans la partie non-nucléaire de la centrale.

«Le réacteur de Doel 4 a redémarré vers 09h30. Il sera connecté de nouveau au réseau plus tard dans la journée», explique Nele Scheerlinck, manager de la communication à la centrale de Doel. «Un programme test est en cours. La puissance sera graduellement rétablie et le réacteur retrouvera sa pleine puissance dans le courant de l’après-midi».

En raison de l’arrêt de Doel 4, tous les réacteurs de la centrale de Doel étaient à l’arrêt. Les réacteurs Doel 1 et Doel 2 étaient à l’arrêt pour un entretien prévu de longue date. Le redémarrage de Doel 3 est prévu le 2 août.

L’arrêt des 4 réacteurs n’a pas posé de problèmes d’approvisionnement en électricité. «Electrabel peut gérer cela», souligne Mme Scheerlinck. La centrale de Doel fournit environ 15% de la capacité de production d’électricité en Belgique. Les quatre réacteurs, mis en service entre 1975 et 1985, ont une puissance totale de 2.905 KW.