La pose du pont à Ponts: la manœuvre en photos

Ce samedi, dès 10 h, la manœuvre de pose du nouveau pont à Ponts a débuté au cœur de la ville de Tournai. Deux grues gigantesques ont soulevé le tablier de 60 m de long, 15 m de large et d’un poids de 430 tonnes.

Ce samedi, peu après 10h, dans la brume de l’Escaut, une barge fend les flots. À son bord, un pont de 430 tonnes et 30 mètres. L’épopée du pont à Ponts touche à sa fin. Après avoir été construit à Andenne, sablé et peint à Vaulx, le tablier se dévoile aux yeux du grand public. Et, ils sont nombreux à avoir voulu célébrer ce nouvel élément du paysage tournaisien! Installés le long des quais, ils applaudissent l’arrivée du pont dans la cité des Cinq Clochers et, par la suite, les manœuvres effectués par les ouvriers chargés de la délicate opération.

«C’est impressionnant de voir avec quelle minutie ils manipulent ce pont suspendu à des câbles et levé par des grues, sourit Annie, présente avec ses deux petits-enfants. J’avais déjà eu l’occasion de suivre le chantier du pont Morel, et je pense que je n’aurai plus nécessairement la possibilité de revivre le remplacement d’un pont. Il était donc important pour moi d’être présente pour cet événement marquant de l’histoire de la ville, et c’est chouette de pouvoir le partager avec mes petits-enfants qui sont émerveillés de voir le pont dans les airs.»

Au quai Vifquin, à la fenêtre de son appartement du second étage, Sassi est aux premières loges. « J’essaie de faire un maximum de photos et vidéos pour en garder un souvenir parce que c’est la première fois que j’ai l’occasion de vivre une telle manœuvre, exprime-t-il. De pouvoir être au plus proche, c’est en quelque sorte notre récompense après plusieurs mois de travaux…»

Durant plusieurs heures (l’opération a pris un peu plus de temps qu’annoncée), les spectateurs ont ainsi pu apprécier tout le travail de précision, réglé comme du papier à musique. D’abord pour extraire de la barge et soulever le plus doucement possible le tablier. Après l’avoir monté à une dizaine de mètres, les grutiers ont alors entamé la délicate manœuvre de rotation de l’ouvrage d’art pour le mettre dans l’axe de la rue de Pont et de la rue des Puits l’Eau. Peu après 14 h, le flambant neuf pont à Ponts a pu être posé sur ses appuis provisoires.