Vous désirez davantage de nature au sein de votre ville? Plus de biodiversité? Alors n’hésitez pas à frapper à la porte du PCDN.

Le Plan communal de développement de la nature de Verviers fête ses 20 ans et cherche à étoffer ses membres bénévoles. Au départ, à la création du PCDN verviétois, ils étaient une cinquantaine, ils ne sont plus qu’une dizaine aujourd’hui. Or, avec la diminution importante de plusieurs espèces, les actions pour préserver la biodiversité sont plus que nécessaires! «Il ne faut absolument pas être spécialisé dans l’un ou l’autre domaine pour rejoindre le PCDN. Les tâches sont très diversifiées et chacun peut apporter ses idées et sa propre expertise», indique Tatiana Lété, coordinatrice du Plan communal de développement de la nature. Si la Ville apporte son appui logistique et ses moyens, tous les projets naissent des et grâce aux citoyens. Daniel Wilket est l’un d’eux. Professeur, il est également membre fondateur du PCDN: «Je pense qu’il y a vraiment beaucoup de travail à faire au niveau de la nature à Verviers et ailleurs bien sûr. Je trouve que le partenariat avec la Ville est très profitable puisqu’on a les moyens pour pouvoir agir sur la nature». Création d’un verger à Stembert, construction d’abris pour oiseaux et insectes, aménagement d’un rucher et visites pédagogiques, création d’un compost collectif, restauration de mares chez les particuliers pour maintenir un maillage écologique et permettre aux espèces de se déplacer, promenades lors de la Nuit de l’obscurité, balisages d’itinéraires pédestres… La liste des actions réalisées en 20 ans est longue… et elle ne demande qu’à s’allonger encore les prochaines années! Intéressé? Alors pourquoi ne pas participer à une réunion d’accueil ce 6 juin à 18 h 30 (rue du Collège, 62) ou s’informer et s’inscrire via la page Facebook.

Facebook: «pcdnverviers»