Ils voient la vie en noir et blanc… Qui ça? Les joueurs du Cercle royal d’échecs de Charleroi bien sûr (CREC)! Et pourtant, voilà une activité qui n’a pas pris une ride!

«Le CREC a été fondé en 1928 et est devenu 'Société Royale' en '63. Moi, j’ai toujours été mordu! Je suis membre depuis bientôt 50 ans! Le club compte une soixantaine de membres. On se réunit tous les samedis à partir de 19 h 30 au complexe sportif de Roux… », explique le Président d’honneur, Robert Romanelli. «Je suis resté président du club pendant 20 ans avant de finalement passer la main, il y a 3 ans… » En 2012, le Cercle remportait une très belle victoire en première division au Championnat de Belgique: «On est le tout premier club hennuyer à avoir remporté le titre! Là, on vient de redescendre en D2. Le cercle compte 5 équipes: une en D2, une en D3, une en D4 et deux en D5. On a de très bons joueurs! C’est vraiment une belle discipline. On y apprend la stratégie bien sûr, mais aussi la motivation, la concentration, le fair-play… Mais également à canaliser son énergie, à développer sa mémoire visuelle… C’est une véritable gymnastique de l’esprit qui sert dans tout. Sans compter qu’il y a une excellente ambiance et qu’on est toujours heureux de se retrouver! » Du 28 juillet au 4 août prochain se tiendra le Tournoi International du Pays de Charleroi (TIPC) à Roux: «L’année dernière, il y avait 232 joueurs… Il y en a de plus en plus chaque année. C’est le 17e tournoi cette année. Le cercle est de plus en plus connu à l’étranger… » Que souhaiter de plus à ces fins stratèges? «Ce qu’on voudrait, c’est un peu plus de jeunes qui s’accrochent. Il y en a mais peu qui restent sur le long terme. Ils sont essentiels parce qu’ils sont l’avenir du cercle et de la discipline! «Avis aux amateurs!