ALLEMAGNE

La police tire sur un homme dans la cathédrale de Berlin: «Pas de motivation terroriste»

La police allemande a tiré sur un homme à l’intérieur de la cathédrale de Berlin, ce dimanche.

La police a grièvement blessé un forcené armé d’un couteau dans la cathédrale protestante de Berlin dimanche, et un agent a été blessé, apparemment par un tir ami, lors de cet incident sans arrière-plan «terroriste» selon les autorités.

Vers 16 h la police est intervenue après avoir été alertée d’un incident par le personnel de l’église, très fréquentée par les fidèles et les touristes.

Un homme de 53 ans, de nationalité autrichienne, s’y trouvait armé d’un couteau. «Il y causait des troubles et se montrait verbalement agressif», poussant les autorités à faire évacuer la cathédrale, a indiqué un porte-parole de la police à l’AFP.

Blessé aux jambes

Le forcené et les forces de l’ordre se sont finalement fait face près de l’autel et «l’homme a été blessé aux jambes par un tir d’un policier», a expliqué le porte-parole. L’homme a été hospitalisé en «soins intensifs», selon la même source.

Un policier a aussi été blessé par «un projectile», très probablement le tir d’un de ses collègues, car le forcené n’était pas armé, ont précisé les forces de l’ordre.

Elles n’étaient immédiatement en mesure de donner des détails sur la gravité des blessures de l’agent, lui aussi hospitalisé. Selon des témoins, cités par les médias allemands, l’homme donnait l’impression d’une grande «confusion».

«Nous n’avons en l’état aucune indication montrant qu’il puisse s’agir de près ou de loin d’un acte à motivation terroriste ou islamiste de la part de cet homme», a souligné un porte-parole de la police.

La cathédrale luthérienne de Berlin (Berliner Dom), située dans le centre historique de la capitale allemande, est l’une des principales attractions touristiques de la ville. Elle fut construite entre 1894 et 1905 sous le règne de l’empereur Guillaume II, qui était aussi gouverneur suprême de l’Église protestante de Prusse.

Plusieurs milliers de personnes visitent ou se recueillent chaque jour dans cet édifice, situé près des principaux musées berlinois.

Contexte tendu

L’AFP a constaté sur place que plusieurs policiers munis d’armes automatiques patrouillaient les environs. L’entrée de l’édifice était bloquée par des cordons de police.

Plusieurs témoins de la scène ont reçu un soutien psychologique de la part des secours, selon les médias allemands.

Si la police a vite écarté la piste d’un attentat, l’incident intervient dans un contexte tendu en Allemagne.

Les autorités allemandes sont sur le qui-vive depuis un an et demi en raison de plusieurs attentats islamistes perpétrés ou envisagés dans le pays, notamment celui au camion-bélier revendiqué par le groupe État islamique qui a fait 12 morts en décembre 2016 sur un marché de Noël à Berlin. Cet attentat s’était produit près d’une église.

À la fin du mois de juillet 2017, un demandeur d’asile en passe d’être débouté a tué une personne à coups de couteau dans un supermarché et en a blessé six autres, un acte motivé selon la justice par «l’islamisme radical».

Et fin octobre, la police allemande a interpellé un Syrien de 19 ans soupçonné de préparer un «grave attentat» à la bombe.

La police tire sur un homme dans la cathédrale de Berlin: «Pas de motivation terroriste»
Le Berliner Dom Reporters/Andia