TENNIS - ROLAND-GARRDS

Goffin après sa victoire contre Monfils: «Gagner un tel match signifie beaucoup»

Goffin après sa victoire contre Monfils: «Gagner un tel match signifie beaucoup»

«Je suis allé chercher les points, j’ai été sauvé les quatre balles de match avec du courage et des tripes, et c’est passé». Photo News

Quel match! Non mais quel match! Vainqueur de Gaël Monfils (ATP 37/N.32) après avoir sauvé pas moins de quatre balles de match (!), David Goffin est en huitièmes de finale, qu’il jouera d’ailleurs déjà ce dimanche – contre l’Italien Marco Cecchinato (ATP 72) –, mais en attendant, il savoure…

David, voilà un match que n’êtes sans doute pas près d’oublier?

C’est clair, il y a tout eu dans ce match, et gagner une telle partie signifie vraiment beaucoup de choses. Car jouer Gaël (Monfils), à domicile, face à un public à 100% contre soi, dans une ambiance comme cela (avec un public majoritairement contre soi), en 5 sets et avec une interruption d’une nuit: ce fut dur physiquement et mentalement. Je suis très content de ma victoire.

Vous avez dû être très frustré quand la pluie a interrompu le match (à 6-7, 6-3, 3-2, 30-0), vendredi, alors que vous sembliez lancé et Monfils diminué?

C’était un match en deux temps ou plutôt deux matches différents vendredi et samedi! Et c’est dur d’être coupé dans son élan et de revenir le lendemain, surtout qu’on a repris avec des autres conditions: le soleil était revenu, la chaleur aussi, les balles étaient plus vives. J’ai d’ailleurs eu quelques petites fautes de cadrage et de précision en début de reprise ce samedi. D’autant que Gaël était revenu avec de très grosses intentions et il a vraiment joué parfaitement alors. Il ne faisait quasi-pas de faute, il jouait très lourd. Il jouait vraiment du très bon tennis quand il est revenu sur le court ce samedi. Il fallait que je retrouve le contrôle dans l’échange, mon agressivité, ma prise de balle tôt. Et petit à petit, j’ai senti que je revenais dans le match. Et j’ai su faire tourner les choses en ma faveur…Je suis allé chercher les points, j’ai été sauvé les quatre balles de match avec du courage et des tripes, et c’est passé.

Malgré son côté imprévisible…

Je connais très bien Gaël et comment il peut agir sur un court. C’est très compliqué: une fois il demande le public, une fois il prend son temps, une fois il est fatigué, une fois il est en forme… Ce n’est pas facile à gérer parce que Gaël donne tout, surtout ici à Roland-Garros, et il fait vraiment tout pour gagner. Pour le sortir du tournoi, c’est toujours très compliqué. Jusqu’à la dernière balle. Je le savais à l’avance. J’ai tout fait pour rester calme, dans mon match et ça a payé. Mais cela s’est joué à rien. Il aurait pu s’en sortir à ma place.

Vous allez rejouer ce dimanche, c’est embêtant pour vous. Et que savez-vous de l’Italien?

On verra dimanche… Je récupère assez vite en général, et le plus important pour moi sera de bien dormir entre ces deux matches. Physiquement, je me sens très bien, mais mentalement, j’ai dépensé énormément d’énergie sur le court. J’espère vraiment que la tête aura bien récupéré.

Quant à Cecchinato (ATP 72), il n’aura rien à perdre. Je viens de le battre à Rome, malgré un souci physique (NDLR: un coup de fringale qui lui a fait perdre le 1er set 5-7 après l’avoir mené 5-0). Je sais que j’ai donc les armes pour l’ennuyer mais il a éliminé Carreño Busta et il est en pleine confiance. Il faudra faire un match assez solide.

 

Monfils: «Ce qu’a fait Goffin, c’est la marque d’un champion»

Gaël Monfils, quel bilan tire-t-on d’un match comme ça?

Que David a été drôlement bon, parce qu’ici il faut venir me chercher ici, même quand je ne suis pas au top (comme cette année: je suis malade). Il faut quand même le faire. Et il est venu. Chapeau à lui!

 

On vous a effectivement vu lutter physiquement. Est-ce que l’abandon a été une option à un moment donné?

Jamais! On est à Roland-Garros! Même diminué, je rentre sur les terrains de Roland-Garros comme si j’étais à 100%. Bizarrement, ici, j’ai cette capacité à me surpasser, à aller au-delà de la douleur.

 

Vous avez eu quatre balles de match au 4e set. Quel souvenir garderez-vous de cette séquence du match?

À vrai dire, je ne me rappelle plus bien du scénario… Je me souviens avoir demandé beaucoup l’aide du public, parce que je pense que c’était à ce moment qu’il fallait mettre un coup de collier pour m’en sortir. Mais David a très bien joué le jeu et il a été fort mentalement. Chapeau à lui! C’est top ce qu’il a fait! C’est la marque d’un champion.

La partie a aussi été marquée par une altercation, peut-on dire ça? Ou une explication?

Il ne s’est rien dit de spécial à vrai dire. Il m’avait invité à jouer, et je lui ai répondu mais on ne s’entendait pas vu l’ambiance. Au changement de côté, je lui ai alors dit que je prenais du temps, parce qu’on m’avait dit la veille (NDLR: au début de match, avant l’interruption à cause de la pluie) que j’allais trop vite, donc que je ne donnais pas assez de temps. C’est aussi ce que j’ai dit à l’arbitre. David m’a alors dit: «Je ne savais pas, désolé». Il n’y avait rien d’autre de plus vindicatif entre nous. Comme je l’ai dit à l’arbitre, on est potes avec David. Il n’y avait vraiment rien eu de spécial.

 

Nos dernières videos