VIDÉO | Le départ de la course des 5,8 km de la Huy Night Run

Charles Verbrugghe a livré la plus belle performance de sa jeune carrière pour s'imposer sur les 5,8 km de la Huy Night Run.

Au contraire de la distance reine de la soirée, il y a eu une fameuse bagarre sur la deuxième course, d’une longueur de 5,8 kilomètres. Dès les premières foulées, sur le pont Baudouin, le peloton s’est étiré pour laisser filer ceux qui allaient se jouer la gagne à l’arrivée. Au bout d’un effort particulièrement intense, c’est le Mohatois Charles Verbrugghe qui a franchi la ligne d’arrivée en vainqueur. «Ça s’est très bien passé, lançait-il avec un très large sourire mais visiblement marqué par l’effort. En venant, je ne visais que le Top 10, mais j’ai sans doute fait la meilleure course de toute ma vie.» Une victoire prestigieuse pour le jeune homme de 18 ans dans la ville de son cœur: «Huy c’est ma ville, c’est ici que je sors, c’est ici que je cours. Je suis inscrit au club d’athlétisme de Huy depuis le mois d’octobre.» Le jeune homme s’était fixé un pari en venant: «J’ai dit que si je faisais un podium, j’arrête de fumer. Donc là c’est bon, j’arrête.» Sage résolution.

Virginie Soenen, première dame

La triathlète de Fernelmont Virginie Soenen n’a pas eu de mal à remporter la course dans la catégorie féminine. «Je suis heureuse de cette victoire, confie-t-elle. Je suis très sensible au pollen et je ne pensais pas venir au départ. Mais avec la pluie qui est tombée, je me suis dit que je pouvais venir. Je suis un peu la seule qui est motivée par la pluie finalement.» La jeune femme de 31 ans visait avant tout le chrono. «Je venais avant tout pour faire un bon temps plus que pour jouer la victoire, mais je suis évidemment heureuse de l’emporter j’étais déjà venue sur la Huy Night Run il y a une dizaine d’années, je me suis dit pourquoi pas revenir.»