JOGGING

VIDÉO | Près de 1000 joggeurs s'élancent sur la distance reine de la Huy Night Run

Amaury Paquet a laissé éclater tout son talent pour s'offrir la Huy Night Run 2018, sans la moindre discussion.

On pourrait se dire que la Huy Night Run a moins bien fonctionné cette année. Ils étaient en effet moins nombreux hier soir que l’an dernier à parcourir les rues de Huy pour la plus grande course de la région. Mais il ne faut pas oublier la météo de ce vendredi, chaotique sur une bonne partie de la province. «Une trentaine de personnes ont téléphoné pendant la journée pour vérifier que la course était maintenue», précisait le speaker à l’arrivée. Certains ont sans doute eu peur du déluge sur le parcours et n’ont pas pris le risque de s’aligner sur une des trois distances au programme. Mais ils auraient dû, aucune goutte de pluie pendant la durée de l’épreuve et, comme toujours, beaucoup d’ambiance et de spectateurs du côté de l’arrivée sur la Grand-Place.

Aucun des membres du podium de la dernière édition n’était cette fois présent au départ. L’occasion d’avoir une course ouverte? Pas vraiment. Sur la grande course, Amaury Paquet, récent vainqueur des 15 km de Liège n’a laissé aucune chance à la concurrence. «Dès qu’on a démarré, je me suis mis sur mon rythme de semi-marathon et je suis parti, précise l’athlète de 27 ans. Il y avait quand même une très belle concurrence ici avec des gars comme Arnaud Dely qui vient de faire deuxième aux 20 km de Bruxelles.» Une victoire pour une première participation. « C’est la première fois que je fais la Huy Night Run, c’est vraiment un parcours qui me convient, j’apprécie les côtes et le fait de terminer dans le centre avec cette ambiance.»

Encore raté pour Gillet

Le Hutois Geoffray Gillet visait encore le podium pour cette édition mais l’a à nouveau manqué d’un cheveu. «Je le tenais jusqu’aux huit kilomètres mais j’ai coincé, comme en 2014. Ça me fait encore un Top 5 ici.» Mais le joggeur est conscient de la concurrence. «Quand j’ai vu les coureurs présents, je me suis dit qu’un Top 5 serait déjà bien, avoue-t-il. Ce qu’il faut pour que j’obtienne ce podium? Limiter la course à 8 kilomètres.»

Du côté des dames, la victoire est revenue à Sandrine Host, de Beaufays. «C’était l’objectif avoué, précise-t-elle à l’arrivée. J’ai bien géré pendant sept kilomètres avant d’accélérer. Je n’avais pas course gagnée à l’avance, mais je savais que si j’étais première au moment de franchir la dernière côte, ce serait bon pour moi.»

Une nouvelle édition réussie pour la Huy Night Run, même s’ils étaient moins nombreux cette fois. «Mais on ne peut pas toujours battre des records», souriait-on du côté de l’organisation. Il est vrai que ça n’aurait plus aucune saveur.

Nos dernières videos