article abonné offert

ANTHISNES

La mort restera nominative

Alors que le conseil communal d’Anthisnes votait l’adoption des modifications du règlement communal sur les funérailles et sépultures, la conseillère de l’opposition Françoise Tricnont-Keysers (MR-IC) s’est permis une objection.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 22 des 72 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?

Nos dernières videos