Il n’y a plus eu d’élections en Belgique depuis quatre ans, et les élections législatives de 2014. Du coup, «nous aurons cette année un nombre inédit de primo-votants», souligne la ministre en charge des pouvoirs locaux.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 32 des 85 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos