LE CONSEIL EMPLOI

Quand l’ONEM paie les vacances…

Les salariés n’ont pas droit à des vacances en début de carrière. Une exception existe pour les moins de 25 ans et les plus de 50 ans. Ils peuvent prendre des congés et bénéficier d’une allocation de l’ONEM.

En Belgique, le nombre de jours de vacances dépend des prestations effectuées l’année précédente. Le calcul est complexe. En gros, chaque mois travaillé en 2017 donne droit à deux jours de congé en 2018. Cela signifie que la personne embauchée en janvier n’a droit à rien. Si elle a été engagée en septembre dernier, elle a travaillé quatre mois en 2017 et peut donc prétendre à huit jours de vacances. Huit jours seulement!

L’Union européenne est très critique sur cette méthode belge de calcul des congés. C’est sous sa pression qu’ont été inventées en 2007 les «vacances seniors» et les «vacances jeunes». Le principe est simple. Les salariés qui avaient moins de 25 ans au 31 décembre 2017 et ceux qui avaient plus de 50 ans au 31 décembre 2017 peuvent prendre quatre semaines de vacances, même s’ils n’ont pas travaillé en 2017 ou s’ils n’ont pas travaillé assez longtemps pour avoir droit à 20 jours. La seule condition est d’être sous contrat de travail avec au moins 70 heures de prestation par mois. Il faut aussi, pour les jeunes, avoir terminé ses études, sa formation ou son apprentissage en 2017.

En pratique

Attention, les vacances jeunes et les vacances seniors ne sont pas rémunérées par l’employeur. Celui-ci n’assume que les jours promérités par les prestations de 2017. Les jours supplémentaires pour arriver aux quatre semaines sont à charge de l’ONEM. Il paie 65% de la rémunération brute avec un maximum de 56,32 euros par jour pour un temps plein. Un précompte de 10,09% est prélevé.

L’employeur doit rentrer un formulaire C103-Vacances à la fin du mois où les congés ont été pris. Le salarié doit ensuite, avant février de l’année suivante, rentrer son volet du formulaire C103 pour obtenir le paiement.

Les vacances annuelles sont plus qu’un droit pour les salariés. Ils sont «obligés» de les prendre. Les seniors et les jeunes récemment embauchés peuvent renoncer à leurs jours supplémentaires ONEM. Mais s’ils les demandent, l’employeur ne peut pas refuser.

Pour en savoir davantage, consultez les infos sociales de l’UCM, onglet «vacances annuelles». Et d’ores et déjà un bel été 2018 à tous!

Nos dernières videos