BUZZ

Le «No Bra Challenge» veut la peau des soutifs

Le «No Bra Challenge» veut la peau des soutifs

Instagram

Si la révolution des bermudas est en marche dans nos contrées, un autre mouvement vestimentaire se développe dans le monde: le #NoBraChallenge. À savoir le refus de porter un soutien-gorge.

Une révolution vestimentaire est en marche. Au niveau belge, il s’agit de la révolution des bermudas dans les collèges. Des garçons réclament de pouvoir porter des shorts à l’école. Au niveau mondial, il s’agit du mouvement #NoBra. Des femmes refusent de porter un soutien-gorge au quotidien.

Le «NoBraChallenge» est donc le nouveau symbole du féminisme. Il se développe en masse sur Instagram, Facebook et Twitter. Les femmes décident délibérément de se passer de leur soutien-gorge par confort ou par idéalisme.

Des célébrités comme Rihanna et Jennifer Lawrence sont les figures de proue de ce mouvement devenu international.

Un lâcher de soutifs en Argentine

Il y a un mois, une étudiante de 16 ans se rend à son lycée de Buenos Aires sans porter de soutien-gorge. La réaction de la directrice fuse. Elle la convoque dans son bureau et la renvoie chez elle avec un avertissement.

L’information se répand rapidement dans le quartier de Villa Urquiza et très vite un mouvement de contestation se déploie. Deux jours plus tard, un lâcher de soutifs est organisé en Argentine.

 

La lutte pour plus d’égalité dans le monde s’étend de plus en plus. Et le #NoBraChallenge vient renforcer les mouvements féministes.