MONS

Alerte à la bombe à Mons: le personnel réintègre une partie des locaux

Tout le personnel et les justiciables présents dans le bâtiment des Cours de Justice à Mons ont été priés de quitter les lieux arès une alerte à la bombe. Une partie a pu réintégrer les locaux.

Le personnel des Cours de Justice de Mons a pu réintégrer vendredi vers 14h15 les locaux de la rue des Droits de l’Homme qui avaient été évacués après une alerte à la bombe. Les policiers ont fouillé les lieux et n’ont pas découvert d’objet suspect, ouvrant donc la voie à une reprise du travail dans les locaux.

Le personnel des bâtiments de l’ancien Palais de Justice et du Parquet, tous deux situés à la Rue de Nimy, n’a en revanche toujours pas pu réintégrer ses locaux. Vers 14h15, un chien pisteur est arrivé sur les lieux pour inspecter les lieux.

La police de Mons avait indiqué qu’un individu a signalé par téléphone avoir déposé «un engin détonant» dans «un endroit de justice à Mons», sans autre précision. Le numéro utilisé est celui du CAPREV, le centre d’Aide et de Prise en charge de toute personne concernée par les Extrémismes et Radicalismes Violent (CAPREV). Celui-ci confirme avoir reçu en milieu de journée un appel anonyme au numéro vert 0800/111.72, concernant cette alerte à la bombe visant la justice montoise.

Les services de police bruxellois ont alors contacté leurs homologues montois pour leur transmettre l’information. La menace a été prise au sérieux et il a été décidé d’évacuer les trois lieux de justice de Mons. L’ordre a été donné peu après 12h30.

Alerte à la bombe à Mons: le personnel réintègre une partie des locaux
L’ancien palais de justice et le parquet sont toujours bouclés par un périmètre de sécurité Ugo PETROPOULOS