FOOTBALL

Proximus League: le richissime Anglais Tony Bloom reprend l’Union Saint-Gilloise

Proximus League: le richissime Anglais Tony Bloom reprend l’Union Saint-Gilloise

BELGA

Annoncée depuis des semaines, l’arrivée de l’investisseur anglais Tony Bloom à l’Union Saint-Gilloise a été officiellement annoncée par le club de Proximus League sur son site internet lundi.

Le communiqué précise que l’intéressé a acquis la majorité des parts de l’actionnariat (la commune de Saint-Gilles devrait conserver ses 4% de parts).

Bloom, 48 ans, est le richissime propriétaire du club de Premier League anglaise Brighton & Hove Albion FC, où évoluent les anciens champions de Belgique brugeois Mathew Ryan et José Izquierdo. Il a fait fortune dans le monde des paris.

«Je suis heureux d’avoir reçu cette opportunité d’investir dans un Club de tradition avec un tel passé», déclare-t-il. «L’Union fait partie de l’histoire du football belge, et a connu d’énormes succès depuis sa fondation. Nous sommes impatients de continuer à construire afin de pouvoir offrir au club et à ses supporters de nouveaux succès dignes de ce glorieux palmarès».

«Il est reconnu pour son énorme passion pour le football»

L’Allemand Jürgen Baatzsch, qui reste président du club, accueille Tony Bloom avec ferveur. «Il est reconnu pour son énorme passion pour le football», souligne-t-il. «Son investissement dans notre club vient à point nommé. Il coïncide avec notre retour désormais imminent dans un Stade Marien rénové. Ceci représente un nouveau départ pour l’Union et avec le soutien de Tony, je suis confiant, et persuadé du fait que nous pouvons construire un bel avenir».

Bloom apprécie le maintien dans ses fonctions de Baatzsch. «Il a énormément aidé le club au cours de ces dernières années, et cela avec grande distinction, même dans les moments les plus difficiles», dit-il en effet. «Son leadership sera important pour que l’Union puisse continuer à progresser».

En tant que propriétaire et Président du club anglais de Brighton & Hove Albion FC, Tony Bloom ne sera pas impliqué personnellement dans le management de l’Union Saint-Gilloise, et n’occupera pas de poste de directeur dans le club. L’Union disposera de sa structure de management indépendante.

L’Union, qui a le plus bas budget de la D1B, cherchait de nouveaux capitaux depuis un moment. Avant-derniers de la poule de relégation cette saison, les Bruxellois voudraient aller plus haut dans les années à venir.