SPORT SCOLAIRE

Diapos: 226 élèves hutois au bout de l’effort sur leur triathlon

Les rhétos de St-Quirin et de Sainte-Marie ont été au bout de leur traditionnel triathlon. Une épreuve toujours redoutée par les élèves. Compte rendu (et 180 photos) de l’épreuve.

Les élèves de rhétos des écoles de Saint-Quirin et Sainte-Marie avaient rendez-vous à la piscine de Huy ce vendredi pour lancer leur traditionnel triathlon. Une 25e édition de l’épreuve qui constitue l’examen de sports de fin d’année pour ces étudiants.

Un rendez-vous que certains appréhendent. «Il y a des élèves qui en ont peur dès la première année, sourit Benoit Dormal, professeur d’éducation physique à St-Quirin. On les rassure année après année en les préparant pour ce rendez-vous.»

Pour la très large majorité d’entre eux, quasiment tous finalement, c’était le premier triathlon de leur vie. «Et le dernier», assuraient certains, visiblement exténués par l’effort. Une épreuve particulière, pour laquelle il faut gérer l’effort et les disciplines. «Ils commencent par seize longueurs dans la piscine, l’équivalent de 400 mètres de natation, poursuit Benoit Dormal. Ensuite, il y a un petit changement par rapport à un triathlon traditionnel, ils enchaînent d’abord avec la course à pied, sur une distance de 3 kilomètres, puis 12 kilomètres de vélo le long du fleuve.»

Le vélo, ils apprécient

Trois disciplines et des affinités différentes pour les jeunes. Mais aussi des constantes. «Ce qu’ils craignent le plus, c’est la natation et ce qu’ils aiment le moins, c’est la course à pied.» Le vélo faisait en revanche l’unanimité parmi les élèves des deux écoles. Certains ont pu se faire prêter les vélos de l’école pour faire les kilomètres, d’autres avaient été jusqu’à se présenter avec un vélo de route pour effectuer les 12 kilomètres de l’ultime épreuve.

Dès 13h, les premiers élèves passaient sur la ligne d’arrivée pour enfourcher le vélo. Au port de Statte, les élèves qui étaient dispensés de l’épreuve ne restaient pas sans rien faire: aide au niveau des vélos, gestion du ravitaillement et, bien sûr, de copieux encouragements pour les nombreux participants. «Il y a une belle solidarité entre les élèves, peu importe de quel établissement ils sont, lance le professeur de sport. Ils ont tous les mêmes t-shirts avec les logos des deux écoles, pour ne pas les distinguer.»

Nouveauté cette année, le ravitaillement de fin de course avait été offert par MJ Sport. «Mon fils fait partie des participants, précise le joggeur bien connu Freddy Loncar, coureur MJ Sport. Je me suis dit que ce serait sympa d’offrir le ravitaillement. Pour nous, c’est un peu de pub auprès de ces jeunes. Ce genre d’initiative sportive est vraiment très sympa et ça mérite un soutien.»

Au bout de la journée, beaucoup paraissaient fatigués mais tous étaient heureux d’avoir été au bout de l’effort. Aucun incident majeur n’était à signaler, malgré quelques petites chutes et l’un ou l’autre malaise après l’arrivée. Tous rassemblés à l’entrée du port de Statte, les élèves n’ont cessé de donner de la voix pour encourager leurs camarades jusqu’au bout de l’effort.

A lire aussi d’autres réactions sur deux pages dans l’Avenir Huy-Waremme de ce samedi.