PHOTOS: Mellier: pose de la première pierre d’une résidence pour 45 adultes handicapés

La pose officielle de la première pierre de la résidence «Les Cailloux blancs» a eu lieu mercredi après-midi à Mellier. La résidence accueillera jusqu’à 48 adultes handicapés.

Pose de la première pierre, ou plutôt «du premier caillou», comme préfère le dire Sylvie Pierrard. Elle est à l’origine de la création de la fondation «Les Cailloux blancs» qui finance une infrastructure qui pourra accueillir jusqu’à 48 adultes handicapés (45 en résidence et 3 en lit de répit), à Mellier. La pose du premier caillou, donc, de cette résidence a eu lieu mercredi après-midi, sur le site de l’ancienne brasserie Pierrard à Mellier. Une centaine de personnes étaient présentes pour l’occasion, dont le gouverneur Olivier Schmitz, le président du parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles Philippe Courard (PS), la députée MR Carine Lecomte, la députée provinciale PS Nathalie Heyard, le bourgmestre de l’entité Francis Demasy et plusieurs élus locaux.

«Les Cailloux blancs»? C’est l’histoire d’un rêve fou qui est devenu réalité, grâce à la ténacité de Sylvie Pierrard. Sa grande sœur, Claire, est porteuse de handicap. Que va-t-il devenir de Claire, si jamais Sylvie venait à disparaître. Le manque d’hébergement se fait cruellement sentir dans la région. Voilà comment est née l’idée de transformer l’ancienne brasserie familiale en une résidence pour personnes handicapées.

Depuis plus de trente ans, Claire est inscrite dans un centre de jour, à Châtillon, gérée par l’ASBL Fourneau David les Iris, qui s’occupe également d’un hébergement à Virton. L’ASBL est partenaire du projet à Mellier. La fondation «Les Cailloux blancs» possédera les murs et les meubles, tandis que l’ASBL Fourneau David les Iris gérera toute l’infrastructure. Coût du bâtiment et de son aménagement? Environ huit millions d’euros, entièrement financés par la fondation.

Le chantier avance bien. Sylvie Pierrard espère que tous les travaux seront terminés pour Noël 2019.

À lire dans L’Avenir samedi 19 mai, sur tablette, smartphone ou PC