Enjeux, présentation des listes...

BELGIQUE

Les associations LGBTI veulent un échevin en charge de la diversité

Les associations LGBTI veulent un échevin en charge de la diversité

Isabelle Simonis, ministre de l’égalité des chances à la Fédération Wallonie-Bruxelles. BELGA

À l’occasion de la journée internationale contre l’homophobie, les associations LGBTI sensibilisent les entités locales afin qu’elles mènent une politique non-discriminatoire, quelle que soit l’orientation sexuelle.

Elles plaident pour la désignation d’un ou d’une échevine en charge de l’égalité des chances et compétent(e) en matière d’égalité et de diversité, souligne Isabelle Simonis, ministre de l’égalité des chances à la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Cette dernière, en soutien aux revendications de la Pride, a hissé jeudi le drapeau Arc-en-ciel sur la façade de l’hôtel communal de Flémalle, dont elle est bourgmestre en titre.

«Le collectif porte des revendications afin que les communes prennent conscience des difficultés encore existantes dans l’espace public or il faut bien admettre que l’on en parle pas encore beaucoup au sein de celles-ci», insiste Mme Simonis.

Les associations LGBTI (Lesbien, Gay, Bisexuel, Transgenre et Intersexe) sollicitent également une sensibilisation accrue envers le personnel médical ou en charge de personnes âgées sur les thématiques de santé ou liées «au genre et à la sexualité». Elles souhaitent aussi que le personnel policier soit formé à l’accueil des personnes LGBTI.

La Fédération Wallonie Bruxelles, pour sa part, participe à cet élan en termes de prévention avec des groupes d’intervention scolaire proposant des animations dans les écoles afin que les jeunes puissent accepter cette différence «mais on peut encore faire plus d’effort envers les personnes LGBTI, leur entourage, le milieu scolaire et extra-scolaire afin que les jeunes puissent vivre cette différence de la façon la plus simple possible», conclut la ministre.