DINANT

Dinant: un dernier coup pour la route

Dinant: un dernier coup pour la route

Selon la défense, le plaignant était saoul. Pas du tout, répond ce dernier, qui dit n’avoir bu que 3 ou 4 verres de vin. Reporters / DPA

Ce qui ne devait être qu'un verre entre amis s'est transformé en passage à tabac pour l'un d'eux. Le responsable? «Pas moi», dit le prévenu.