TRAIL

Trois Modaviens et un Amaytois partent sur la Zatonienne

Trois Modaviens et un Amaytois partent sur la Zatonienne

Déjà à l’entrainement, on voit de belles choses, évidemment. -

La Zatonienne est un trail de 100 km qui se court dans des paysages magnifiques en Croatie. Quatre joggeurs de la région y participent.

Ce ne sont pas les premiers coureurs de la région à la faire, et ce ne seront sans doute pas les derniers, et pour cause: participer à la Zatonnienne (bien promue en Belgique), un trail de 100 km qui se court sur trois jours et traverse notamment les parcs de Velebit, Paklenica et Krka en Croatie, cela laisse un super souvenir. Tant les paysages y sont beaux.

Quatre joggeurs de la région ont décidé de franchir le pas, et, cette semaine (de vendredi à dimanche), de participer à cette épreuve.

À part Bernard Degrange, bien connu dans le milieu et d’ailleurs moniteur à «Je cours pour ma forme» Modave, ce ne sont d’ailleurs pas spécialement des joggeurs patentés (après ça, ils le seront). «Non, ce sont trois joggeurs issus à la base de JCPMF, confie Bernard Degrange. Et, parmi eux, il y a Julie Demoitié, la sœur d’Antoine Demoitié, ce jeune cycliste professionnel nandrinois qui, au printemps 2016 était décédé, percuté par une moto, lors d’un Gand-Wevelgem. Julie est une participante de la première heure à JCPMF, et elle nous a proposé de relever ce défi de ce trail en Croatie. Moi-même, même si j’ai déjà par exemple fait l’intégralité du CHAT, à savoir le Challenge Haute-Ardenne Trail, je n’ai jamais enchainé comme ça 55km + 25 + 20 en seulement trois jours.»

Du coup, l’entraineur modavien a recueilli des informations à droite et à gauche, pour amener ses acolytes Julie Demoitié et Benoit Michel, mais aussi l’Amaytois François Laurent, à être prêts le jour «J». «Oui, j’ai pris des infos auprès de spécialistes comme Manu Huet, enchaine-t-il. Nous nous entrainois depuis septembre, le plus souvent ensemble. D’ailleurs, nous allons en Croatie dans l’esprit de JCPMF, sans esprit de compétition, nous courrons ensemble.»

Mais Bernard Degrange précise: «À JCPMF, je suis moniteur de ceux qui débutent la course, c’est-à-dire pour ceux dont l’objectif est de courir 5 km. Je tiens vraiment à dire que participer à une épreuve comme la Zatonienne ne doit pas être pris comme l’aboutissement de JCPMF. Non, chacun ses objectifs, même à long terme, en fonction de son niveau, de ses envies et de… sa vie. Je tiens vraiment à préciser cela.»

À 15 jours de la Huy Night Run, cela méritait d’être dit.