TÉLÉVISION

L’identité de la victime présumée de Koh-Lanta est connue

L’identité de la victime présumée de Koh-Lanta est connue

- © PHILIPPE LE ROUX / ALP / TF1

Alors que le tournage de la nouvelle saison de Koh-Lanta a été interrompu, les médias français continuent de dévoiler les détails concernant cette affaire.

Selon nos confrères du Parisien, c’est Candide Renard, la fille d’Hervé Renard, sélectionneur de l’équipe de football du Maroc, qui a accusé un autre candidat «d’agression sexuelle». Ces faits ont provoqué l’arrêt immédiat du tournage.

Alors que la candidate de 21 ans est actuellement dans l’avion du retour vers la France, accompagnée par l’un de ses proches, son père a confirmé l’information à nos confrères. «Il y aura une procédure», a-t-il ajouté sans vouloir faire plus de commentaire.

Pour rappel, les faits se seraient déroulés dans la nuit de mardi à mercredi, au terme du 4e jour de tournage de la nouvelle saison de «Koh-Lanta». La fille d’Hervé Renard a déclenché le talkie-walkie de secours pour alerter la production. Elle indique avoir été victime d’une agression sexuelle. Aussitôt, la jeune femme est prise en charge par la psychologue du tournage. Idem pour le garçon, emmené sur un autre site, racontent nos confrères du Parisien.

«Les responsables du tournage ont réagi immédiatement, débarquant dans le campement et exfiltrant les deux protagonistes sur des îles différentes afin de comprendre ce qui s’était passé», précise une source toujours aux journalistes du Parisien. Aucun témoin n’aurait assisté à l’agression.

Alors qu’une épreuve de confort était au programme de la journée suivante, le jeu est mis en pause parce qu’il «était inconcevable de faire un jeu de confort dans ce contexte…». Le tournage ne reprendra finalement jamais.

Désormais, la production, qui va perdre beaucoup d’argent dans cette aventure, veut la justice faire son travail.