TÉLÉVISION

Eurovision: une favorite fait la poule, costume de Star Trek et premier de classe

L’Eurovision apporte chaque année son lot de chansons improbables et de prestations kitschs. Voici les prestations marquantes de la première demi-finale qui s’est déroulée ce mardi soir.

Israël: une favorite qui joue la poule

Netta assume son look décalé et sa chanson qui l’est tout autant. La candidate israélienne propose une dynamique composition electro, avec un côté orientalo-japonisant, accompagnée d’une prestation colorée et bourrée d’effets visuels.

Too much? Pas pour les amateurs du concours et les bookmakers. Israël fait partie des pays favoris de cette année.

Estonie: la robe de la soirée

Côté estonien, on mise sur la voix puissante de la chanteuse lyrique Elina Nechayeva. On aime ou on déteste. Sa prestation est marquée par une robe géante sur laquelle se projettent des formes lumineuses. Suffisant pour passer en finale.

République tchèque: premier de la classe hip-hop

Mikolas Josef propose un morceau dansant accompagné d’une vraie chorégraphie. C’était l’une des prestations marquantes de la soirée.

Placé sur le podium des bookmakers pendant plusieurs semaines, le candidat a vu sa côte chuter depuis les premières répétitions. Il est désormais dans le Top 10 des favoris.

Irlande: Ed Sheeran, sors de ce corps

La ballade de l’Irlandais Ryan O’Shaughnessy n’avait rien de très originale… si ce n’est peut-être qu’elle cassait le rythme dans cette soirée. Une particularité qui lui a permis de remporter son ticket pour la finale.

Il y a du Ed Sheeran dans ce morceau, très sobre, que le candidat a joué guitare à la main sur scène.

Chypre: si Beyoncé et Shakira fusionnaient…

Eleni Foureira a mis le feu au plateau, avec sa prestation qui empruntait tour à tour à Beyoncé et Shakira. On croirait revoir par moments la fougue de l’ex-Destiny’s Child et le déhanché de la jolie Colombienne.

Depuis ses premières répétitions et sa prestation d’hier, Eleni est désormais la grandissime favorite de cette édition de l’Eurovision.

Autriche: M. Spock?

On ne sait pas trop pourquoi, mais il y avait un petit côté futuriste, voir carrément emprunté à Star Trek, dans le costume du candidat autrichien. Rajoutez-y un plateau qui se soulève façon vaisseau spatial et vous obtenez un début de space opera un peu cheap.

Son titre n’est qu’une énième chanson d’amour mais elle a fait mouche, puisque l’Autriche est qualifiée pour la finale.