FOOTBALL P2A

Jour de fête à Braives, beau champion de la P2A

Braives avait besoin d’un succès pour décrocher le titre et il a fait le boulot face à Xhoris. Retour en P1… 28 ans après l’avoir quittée.Braives - Xhoris : 4 - 0

C’était l’effervescence hier à Braives qui avait besoin d’un ultime succès pour décrocher le titre de P2 qu’il disputait à Liège depuis le début de la saison. Dans leur tenue immaculée façon Real de Madrid, les Braivois ont bataillé ferme pour venir à bout d’une formation de Xhoris accrocheuse qui s’est écroulée en fin de match alors qu’elle évoluait à dix depuis la 44e. Soutenus par près de 400 personnes, les locaux ont douté, se sont énervés, ont manqué l’immanquable avant d’exploser à la 35e après un gros effort d’El Attar relayé par Henquet dans la course de Dimitri Bronckart qui réalisait une «Madjer» au petit rectangle pour lancer son équipe.

Xhoris aura la balle du 1-1 par Djaouaoua qu milieu de la 2e période, mais Otte aura la main ferme, comme Pinchard quelques minutes avant sur un penalty botté par Preud’Homme pour une faute sur Vervoort. Il faudra attendre la 80e pour voir Braives asseoir son succès via ce diable de Vervoort qui, en inscrivant aussi le 4e but, rafle le titre de meilleur buteur de la série au détriment de son pote Robin qui n’était pas dans son meilleur jour hier.

Et alors que les buvettes extérieures tournaient à plein rendement et que l’odeur des pains saucisses titillait les narines des vingt-deux acteurs, Liège peinait à Faimes, où, au final, il ne parviendra qu’à arracher un partage autorisant Braives à boucler la saison avec trois points et deux victoires de plus que son concurrent. Braives champion de P2, c’était un scénario plausible en début de saison mais Liège et Geer étaient aussi régulièrement cités. Certains doutaient de la capacité de Jofray Hella, qui, à 36 ans, débutait dans la fonction de coach, à conduire son équipe au sacre – d’autant plus qu’il évoluait avec elle la saison passée – mais l’homme, bosseur, rigoureux, fin connaisseur du foot régional et très bien secondé par son ami Cédric Sarda, a su se faire respecter par son noyau et a fait taire les mauvaises langues qui avaient été jusqu’à pronostiquer qu’il serait le premier entraîneur viré.

Voilà donc Braives appelé à relever de nouveaux défis un échelon au-dessus. Avec un entraîneur qui connaît la série comme sa poche. Avec un groupe talentueux et solidaire qui ne demande qu’à continuer à grandir. Avec un comité sérieux qui ne dépensera pas deux euros s’il n’en possède qu’un. Et oui, Braives rejoint Fize (espérons) et Wanze-Bas-Oha au sein de l’élite provinciale. Chapeau!

Arbitre: M. Raden.

Cartes jaunes: Devalet, André G., Lawarrée.

Carte rouge: Banneux (44e directe).

Buts: D. Bronckart (1-0, 35e ), Vervoort (2-0, 80e), Mathieu (3-0, 82e ), Vervoort (4-0, 87e ).

BRAIVES: Otte, A. Bronckart, Devalet (67e Willems), Preud’Homme (61e Van Esch), D. Bronckart, Vervoort, Henquet, Vreven (70e Dokens), Mathieu, El Attar, Père.

XHORIS: Pinchart, Djaouaoua (75e Meunier K.), Terlier, Banneux, Bernard, Prieto (73e Spodarek), G. André (56e Nyala), Sacré, Jacot, Lawarrée, Xhignesse.