Enjeux, présentation des listes...

PROVINCIALE 4C

80 PHOTOS: Verlaine, un nouveau club champion

Le BC Verlaine a trois ans d’existence et vient de fêter son premier titre. Mais le projet du club ne s’arrête pas à des équipes seniores.

Le BC Verlaine est champion. Vous avez peut-être vu sur www.lavenir.net/BCV-champion, la vidéo de sa victoire à Hamoir, décrochée ce samedi au terme d’un match où les Verlainois ont de nouveau fait parler leur métier. Comme durant toute la saison, en fait, puisque, il faut bien le dire, ayant pour la plupart un certain âge, les Verts et blanc devaient compenser leur manque de jeunesse par autre chose.

Sept trentenaires dans le noyau, ça peut faire grimacer évidemment, comme il y a huit jours, contre les talentueux bambins villersois (rivaux de Verlaine cette saison), mais ça donne évidemment beaucoup de maturité. Ce n’est pas pour rien que Verlaine a gagné tous ses matchs (sauf à Villers donc), sans forcément écraser les autres. Le match de Hamoir est sans doute révélateur. Un adversaire qui reste à hauteur un bon moment et qui finit par céder. Car la force de Verlaine était aussi d’avoir un noyau ample et, comme le faisait remarquer Jérôme Louwette, le coach, aux forces égales. Si bien que quand quelqu’un ne répondait pas à l’attente, il pouvait être avantageusement remplacé.

Et posséder des joueurs d’un certain âge (les plus jeunes, Maxime Brouwers et Thomas Degueldre ont quand même 24 ans), ça change aussi l’optique: à Verlaine, les gars sont là aussi pour s’amuser, pour prendre du plaisir. La troisième mi-temps est aussi importante que les deux autres, même si les Verlainois – qui ne s’entraînent qu’une fois semaine mais chaque fois quasi au complet – voulaient aussi bien faire le job sur le terrain. D’ailleurs, sans un forfait stupide (NDLR: Jérome Louwette n’était pas en ordre administrativement pour coacher), Verlaine serait peut-être déjà monté l’an passé.

Et c’est ainsi que le basket à Verlaine, dans le nouveau hall, est sur les rails. Dans une commune où le football – qui jouit aussi de nouvelles infrastructures – prend beaucoup de places, et à quelques kilomètres à peine de cet ogre du basket régional qu’est Haneffe, il faut pouvoir faire son trou. Xavier Maleux, le président du club, veut le faire patiemment. «Nous avions des baby’s, ceux-ci monteront en U7 et nous aurons donc des baby’s et des U7 la saison prochaine», explique-t-il, se réjouissant du soutien de la commune par rapport aux jeunes.

Le club en tout cas ne veut pas se mettre de pression, lui qui vit déjà de très belles heures. Et s’il a de l’ambition pour la saison prochaine – le haut –, c’est parce qu’il en faut. Mais rien d’impératif.

D’ailleurs, la P3, c’est quand même une autre division…

Les Verlainois champions sont Geoffroy Huynen, Jonathan Denis, Thomas Degueldre, Rodolphe Bussers, Christophe Masson, Étienne Gérard, Gilles Jacques, Maxime Brouwers, Romain Raymackers, Renaud Halin et Florian Sartre. Délégué: Thomas Henrotte.