Quand le projet a commencé en 2008, il fallait des candidats pour alimenter la banque de données. Assez logiquement, puisque l’initiative est née en Flandre et qu’elle y a été davantage médiatisée, le nombre d’échantillons flamands a rencontré sans difficulté l’objectif fixé par le cadre du projet académique.