Enjeux, présentation des listes...

LOUVAIN-LA-NEUVE

25 000 scouts à LLN: ensemble, ils sont mieux!

25 000 scouts à LLN: ensemble, ils sont mieux!

Les Pionniers de Gosselies profitent au maximum de cet événement. ÉdA

Les festivités battent leur plein au centre-ville de Louvain-la-Neuve où des milliers de scouts sont réunis pour fêter Baden Powell.

Sous un soleil de plomb, plus de 25 000 scouts illuminent une journée qui leur est consacrée, six ans après l’événement Start qui avait eu lieu dans les rues namuroises.

À 11 h, les trains débarquaient les derniers animés tout sourire et impatients de démarrer les hostilités.

Présents depuis le vendredi soir, les Pionniers ont passé une courte nuit: «On est arrivé à minuit au campement après une petite marche. Une fois la tente montée, une petite nuit nous attendait», raconte Flavio, alias Agouti. «Réveillé à 7 h 30, on était motivé pour la journée malgré un lever très matinal.»

Un jeu balisé avec une multitude de stands les attendait. Un Guitar Hero, remastérisé «Pi Hero», chauffe des Pios dans une ambiance radieuse sur le temps de midi.

De grandes personnalités belges présentes mais pas que…

25 000 scouts à LLN: ensemble, ils sont mieux!
ÉdA
Des Baladins aux Pionniers, chaque section est animée par les bénévoles pour de grands jeux dont seuls les Scouts ont le secret.

Les Baladins sont animés sur le thème du cirque, les Louveteaux revisitent le livre de la jungle pendant que les Éclaireurs et les Pionniers suivent une carte.

Au fil de la journée, chaque animé découvre le nouveau logo correspondant à sa section. Et un écusson attend tout ce beau monde qui aura bien mérité une petite surprise à la fin de cette journée marathon.

«

Dommage que je sois en dernière année Pionnier, je ferais cet événement avec plaisir chaque année si je le pouvais

»

Si le Roi et le Premier ministre ont fait l’honneur de leur présence, ils n’étaient pas les seules célébrités venues assistées à cet événement. Craig Turpie, le président du Comité scout mondial, ne pouvait manquer BeScout: «Plus de 20 000 jeunes sont présents ici pour vivre une journée fantastique d’activités et de fête. J’ai hâte de rencontrer ces jeunes scouts qui vivent des aventures incroyables», déclarait-il. Avant de conclure: «Chacun d’entre nous fait des choses géniales mais ensemble, on est plus fort».

«Ensemble on est mieux»

Satisfait de la journée, François, alias Halcyon résume le sentiment général: «Dommage que je sois en dernière année Pionnier, je ferais cet événement avec plaisir chaque année si je le pouvais».

Be Scout va se terminer avec un spectacle et un concert donnés sur le parking Leclercq. Les animés vont profiter du single «Ensemble on est mieux», écrit par le gagnant de The Voice 2017, Théophile Renier. Un hymne qui explique le parcours d’un scout.

À propos de cette chanson, Théophile Renier, alias Bobtail la vie en rose, explique son objectif: «Le but n’était pas de parler de l’événement en lui-même dans cette chanson mais du scoutisme en général. Je voulais aborder les valeurs que prône le mouvement. Cette solidarité qui en découle et ce sentiment d’unité qu’on ressent en étant scout».

Et le but est atteint. En se baladant dans les rues louvanistes, ce tube est entendu de maintes fois.

25 000 scouts à LLN: ensemble, ils sont mieux!
Une marée scoute a envahi les rues de Louvain-la-Neuve. ÉdA

Charles Michel: «Un mouvement hors du commun»

Présent à cette journée, Charles Michel parle d’une belle organisation: «Le mouvement du scoutisme est un mouvement hors du commun. C’est un apprentissage de vie en communauté, de discipline, d’efforts, de valeurs et de respect. Longue vie au scoutisme!»

Un bel éloge de la part du Premier ministre.

Un événement pour les Scouts et pour la… science.

25 000 scouts à LLN: ensemble, ils sont mieux!
L’ensemble des participants pourra remplir un questionnaire en ligne sur lequel des chercheurs de l’UCL se pencheront. ÉdA
À l’occasion de Be Scout, une étude est menée par plusieurs chercheurs de l’Institut de recherche en sciences psychologiques de l’UCL, dont le professeur Bernard Rimé. Cette étude s’intéresse aux effets de la participation à un événement collectif.

L’ensemble des participants pourra remplir un questionnaire en ligne sur lequel les chercheurs se pencheront. Ces derniers évaluent pour le compte des organisateurs, les objectifs du rassemblement: à savoir le sentiment d’appartenance induit par la participation à cet événement de grande ampleur, l’identification au mouvement scout ou encore l’adhésion aux valeurs du scoutisme.

Outre cette évaluation, les chercheurs louvanistes chercheront également à juger la longévité des effets de la participation à un événement collectif, un aspect qui reste jusqu’ici peu documenté.