Enjeux, présentation des listes...

Marche-en-Famenne

Deux nouvelles enseignes sur la zone de la Pirire, à Marche

Deux nouvelles enseignes sur la zone de la Pirire, à Marche

Voici l’esquisse de la future extension qui accueillera les deux nouvelles enseignes. - RM (Rémi Mouligneau) Architecture

Les enseignes Basic Fit et Extra s’apprêtentà s’implanter surle zoning de la Pirire, juste à côté du magasin DEMA.

+ LIRE AUSSI | Implantations et extensions

Les automobilistes fréquentant la route industrielle et le zoning de la Pirire à Marche auront sans doute vu les panneaux annonciateurs d’une extension du magasin DEMA.

«Il s’agira d’un bâtiment de 1 200 m2 dont un côté sera mitoyen au magasin DEMA, explique Olivier Delvaux, administrateur-délégué de la société immobilière MGS, à la base de ce projet. Il est prévu sur deux étages. Ce nouveau bâtiment accueillera deux nouvelles enseignes»

À savoir, au rez-de-chaussée, un magasin Extra. Une enseigne, spécialisée dans le déstockage de produits de marques d’entretien et de cosmétique qui compte déjà trente magasins en Wallonie.

L’étage sera, quant à lui, dévolu au sport avec Basic-Fit qui y aménagera une nouvelle salle de sport et de fitness.

«Les travaux débuteront d’ici quelques semaines avec une ouverture de ces deux enseignes espérées pour début 2019», conclut Olivier Delvaux.

Les universitaires planchent sur la zone de la Pirire 

Du 23 au 28 avril 2018, à l’initiative de la Ville de Marche-en-Famenne, des étudiants en urbanisme des universités de Tunis, Lausanne, Liège et Louvain-la-Neuve se retrouvent à Marche-en-Famenne pour le Workshop de l’Université internationale de printemps en urbanisme. Le thème de cette semaine d’étude? La zone commerciale de la Pirire (mobilité, liens avec le centre-ville, etc.).

Durant cinq jours, chaque équipe va établir un diagnostic et un projet à moyen et long terme pour la zone commerciale de la Pirire. En effet, malgré l’application d’orientations urbanistiques et commerciales volontaristes, cette zone est confrontée à des difficultés de mobilité, de qualité paysagère et des espaces publics, d’organisation générale… Les projets seront évalués par un jury d’experts et d’acteurs locaux ou régionaux.

Au terme de cette semaine, le samedi 28 avril en matinée, les cinq équipes internationales et interdisciplinaires présenteront donc à un jury leur projet pour la requalification de cette zone. Après délibération du jury, un prix d’urbanisme sera décerné par la Ville.

Pour mener à bien leur réflexion, les étudiants vont effectuer différentes démarches: visite sur le terrain et de la ville, speed dating territorial avec différents acteurs (urbanisme, SPW…), travail en groupe…