FRANCE

Brûlé à 95%, il doit la vie à son frère jumeau

Condamné par les médecins, un Français brûlé à 95% a été sauvé grâce à une énorme greffe de peau de... son frère jumeau.

L’histoire est aussi belle qu’elle est extraordinaire. À 34 ans, Franck, un opérateur chimique dont le corps a été brûlé à 95% lors d’un accident de travail, a échappé à une mort quasi certaine grâce à son jumeau Eric. Et pour cause, c’est ce dernier qui va proposer qu’on lui prélève des couches de peau pour les greffer sur son frangin. Une première mondiale réalisée en octobre 2016 par le professeur Mimoun à l’hôpital parisien Saint-Louis.

«Pour lui, j’étais prêt à tout», explique, dans « Le Parisien », Eric dont la peau du cuir chevelu, du dos et des cuisses a aujourd’hui repoussé.

«

Je suis le seul mec brûlé à 95% au monde à être vivant. C’est assez fou.

»

Encore plus qu’avant, les deux hommes sont liés à vie. Sans faire pour autant dans le sentimentalisme. «Maintenant, on évite de trop parler de tout ça, note ce dernier. On a même recommencé à s’engueuler. Par exemple, parce qu’il refume! Oui, je sais bien qu’il a ma peau, mais en fait ce n’est plus la mienne, c’est la sienne.»

Et bien que Franck, qui compte bien reprendre le boulot dans la même usine, n’ait pas encore récupéré toutes ses facultés physiques, il a repris le cours de sa vie. Une vie chevillée au corps, à l’image de son tatouage «Life» qui se trouve dans le creux de son coude, le seul souvenir encore visible de sa peau d’avant.

Aujourd’hui, les frères jumeaux publient un livre dans lequel ils racontent leur histoire: «Life. Il était condamné, son jumeau l’a sauvé» (Allary Editions).