FOOTBALL

Emond et Edmilson candidats Diables? La réponse de Martinez

Emond et Edmilson candidats Diables? La réponse de Martinez

Edmilson et Emond, deux des hommes en forme au Standard. Mais sans doute pas assez pour forcer les portes de l’équipe nationale. Photo News

Ils contribuent activement à la remarquable fin de saison du Standard. Au point d’intégrer le noyau, au moins élargi, de l’équipe nationale? On a posé la question au coach fédéral.

Dans la réussite actuelle du Standard, il y a bien sûr l’impact de Mehdi Carcela. Mais il y a aussi deux Belges qui ne cessent de se mettre en évidence ces dernières semaines.

D’un côté, Edmilson Junior (23 ans), déroutant sur son flanc gauche, se montre de plus en plus décisif. Auteur de deux nouveaux assists mercredi soir contre Anderlecht, il est impliqué dans les 4 buts rouches en play-off. Interrogé début du mois, le Belgo-Brésilien a confié être sélectionnable, sans toutefois se bercer d’illusions pour la prochaine Coupe du monde.

De l’autre, Renaud Emond (26 ans) explose enfin chez les Rouches. Longtemps ignoré par les différents coaches du club liégeois, l’attaquant gaumais a parfaitement saisi sa chance en début d’année. Sur les trois derniers mois, il a planté 11 buts et délivré 3 assists. Aucun joueur belge n’a marqué autant en 2018, pas mêmeMichy Batshuayi dont la sélection pour le Mondial reste en suspens.

De quoi frapper aux portes de l’équipe nationale? Roberto Martinez, qui était présent à Sclessin pour le Clasico, nous a confirmé qu’il annoncerait une présélection de 33 joueurs le 15 mai. Lors de l’interview qu’il nous a accordée, nous lui avons demandé son avis sur ces deux Standardmen. L’Espagnol salue leurs performances mais laisse entendre qu’ils sont encore un peu trop juste pour le niveau international:

 

«

J’aime ce que montrent les deux joueurs du Standard. Ils ont de l’impact au moment où ça compte. Ils ont un profil intéressant mais, pour entrer en équipe nationale, ils doivent pouvoir apporter plus que le joueur déjà en place.

»

 

Martinez n’écarte toutefois pas «la possibilité d’intégrer un tout nouveau joueur, une sorte de facteur X».

+ L’interview complète de Roberto Martinez à lire en cliquant ici et dans L’Avenir de ce jeudi 19 avril, sur tablette, smartphone ou PC

Pro League