Proximag

La chanson française mise en scène

La Villerselle a célébré l’année dernière ses vingt ans. C’est à l’initiative de Willy Rozet, son chef de chœur, qu’elle a vu le jour en 1997.

« J’avais créé les chœurs de Gaume. J’ai proposé des choses pour rajeunir le chœur et ça a été refusé. Je suis donc parti pour créer une nouvelle chorale». Dès le départ, c’est une réussite. La Villerselle attire les jeunes de la région. «Aujourd’hui, le nombre de choristes tourne autour de 30-35. Il y a beaucoup de jeunes mais ils ne reviennent pas après leurs études supérieures». Cela n’empêche heureusement pas la chorale mixte d’attirer des choristes de tous âges. «La plus jeune choriste a 16 ans et le plus âgé à 68 ans. Nous avons toutes les voix: ténor, basse, soprano et alto. Nous avons besoin d’un ou deux hommes en plus». Au fil des années, la Villerselle a su développer un répertoire qui lui est propre. «Nous chantons de la chanson française. Nous essayons de varier les époques, nous avons terminé un cycle sur les années 60-70 et nous allons nous tourner vers les années 80». De la chanson française que la chorale met en scène. «Environ tous les deux ans, nous créons des comédies musicales avec de la danse et du théâtre. Nous avons déjà créé dix comédies sur les thèmes de la mer, de Paris, le rire en chansons. Nous partons d’un thème et nous choisissons des chansons de toutes les époques». La chorale se produit également en période de fêtes. «À l’occasion de Noël, nous donnons un concert gratuit pour une œuvre de bienfaisance. Nous jouons également avec des musiciens des Harmonies». Ce qui unit les choristes? «Le plaisir de chanter et de se retrouver. Certains en ont besoin. Il y a le plaisir d’apprendre et de se produire en public». C’est avec impatience que la chorale se réunit donc chaque vendredi, accompagnée d’un guitariste, un pianiste et un accordéoniste.