BRUXELLES - TRAFIC

La grève des taxis bruxellois profite aux supporters des Diables rouges

La grève des taxis bruxellois profite aux supporters des Diables rouges

La circulation est très fluide aux abords du stade Roi Baudouin. Belga

Contrairement à ce que l’on pouvait craindre, la grève des taxis bruxellois n’a pas provoqué les gros embarras de circulation attendus aux alentours du Heysel.

Habituellement bondés les soirs de matches internationaux, les grands axes bruxellois et les rues avoisinant le stade Roi Baudouin étaient étrangement assez peu fréquentés à quelques heures du début de la rencontre entre les Diables rouges et les Saoudiens. Et ce, grâce, notamment, à la grève des taxis bruxellois.

En effet, si la circulation était fluide (excepté quelques ralentissements sur le ring, NDLR) ce mardi soir, c’est en grande partie grâce aux taximans de la capitale qui ont poussé certains supporters à privilégier les transports en commun et... ont également abrégé quelque peu leur grève.

+ AU CŒUR DE LA GRÈVE | Les taxis mettent le feu à la Petite Ceinture: «Des 307, c’est des limousines?!»

«Ça n’a jamais roulé aussi bien», nous a même confié un policier bruxellois chargé de fluidifier la circulation aux abords du stade Roi Baudouin.

Bref, contrairement aux prévisions les plus alarmistes, ça roule très bien pour les supporters venus encourager les Diables rouges à Bruxelles.