article abonné offert

PRINCE LAURENT

Une plaidoirie de trois heures, en vain

Une plaidoirie de trois heures, en vain

L’avocat du prince Laurent, Laurent Arnauts, a insisté sur le caractère disproportionné de la sanction. BELGA

L’avocat du prince Laurent aura plaidé la cause de son client pendant près de trois heures hier. En vain. La commission spéciale a décidé de voter une réduction de sa dotation de 15%.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 34 des 751 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos