article abonné offert

Halo, non mais halo quoi….

C’est la nouveauté la plus controversée en F1 depuis l’introduction (vite avortée) début 2016 d’un nouveau mode de qualifications, mais le halo, dispositif de protection frontale du cockpit des monoplaces instauré en 2018, est sans doute parti pour rester, lui.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 36 des 394 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?
Nos dernières videos